lundi 27 août 2012

qui vont à Paris



Cela faisait vraiment plaisir à Lili Coquelicot.







Samedi, j'avais un rendez-vous à Paris. Toute la famille en a donc profité pour aller à l'exposition sur le trésor de Toutânkhamon, porte de Versailles. 

J'ai pris les billets sur le site internet, car je ne voulais pas passer des heures à faire la queue. En plus, sur le site, il était inscrit que cela permettait d'être prioritaire. J'ai donc payé -un peu- plus cher pour avoir des e-tickets et ne pas avoir à faire des heures de queue.

Quand nous sommes arrivés, il y avait effectivement des files pour les gens qui  voulaient des tickets et une file pour ceux qui en avaient déjà. Les premières étaient vides !

On a donc fait la queue avec tous les gens qui avaient déjà des tickets ! On était tous prioritaires !

En arrivant, on vous donne des audio-guides : petit boitier avec un casque, il suffit de taper le numéro inscrit à côté de l'oeuvre exposé, et vous écoutez toutes les informations.

Lili Coquelicot est toute contente : elle ne va pas avoir à lire toutes les explications !

L'exposition en elle même est bien si on aime l'Egypte ou si on a envie de connaître un peu mieux le mystérieux pharaon ou juste pour voir ...

Par contre deux choses m'ont horripilée :
  1. Le début de l'exposition
  2. L'audio-guide
Au départ, on a l'impression d'être dans un vulgaire car de japonais en goguette (appareil photo et toussa), ou pire un troupeau de mouton !



On nous emmène de salle en salle, on nous dit quand et où il faut regarder grâce à l'audio-guide, on ne peut pas se parler puisqu'il faut suivre le rythme. On est nombreux donc carrément impossible de voir correctement pour Lili Coquelicot et même pour moi. 
Un amas de touristes en visite organisée !


L'audio-guide : j'ai carrément détesté
Déjà que l'histoire des premières salles vues comme la visite du Mont Saint Michel organisée par l'association des vieux en promenade m'avait refroidi, mais avoir un truc sur les oreilles qui m'empêche de parler ...

Ben oui, impossible de communiquer correctement avec le casque sur les oreilles. 
En plus, le texte des adultes était plus long que celui des enfants : on était donc en décalage ! Pas facile d'écouter attentivement avec une Lili Coquelicot qui s'impatiente ou qui a déjà tapé le numéro suivant ...

Quand je vais voir une expo, c'est pour regarder, flâner, avancer, reculer pour revoir un détail ... Et tout ça en discutant avec les gens qui m'accompagnent, pour partager nos émotions !

Et là on a des amas de gens allant presque en même temps aux mêmes endroits, regardant les mêmes choses, tout ça en se souriant bêtement quand les regards se croisent !!

Donc j'ai mis très rapidement l'audio-guide dans mon sac à main, et j'ai visité l'expo à l'ancienne : j'ai lu les textes explicatifs !!

Gots et Lili Coquelicot ont continué avec leurs casques ... Ce qui nous a valu quelques tensions puisque je ne pouvais pas leur parler !!

Alors j'ai lu quelque part que tout ça c'était pour faire une exposition spectacle pour séduire et la rendre plus accessible à un large public.
C'est soi disant une expo qui exploite les deux grandes tendances du loisir et du tourisme : l'immersion et la simulation.
Il y a un parcours de visite fonctionnel (gestion des flux et de l'attente) et scénarisé.

Il faut croire que je suis de la vieille école (réac ?) mais je n'ai pas aimé le principe d'être obliger de faire pareil que tout le monde !

2 commentaires:

  1. Sur l'audio guide, on est d'accord. Quand j'ai visité quelques châteaux, le we dernier, je trouvais les touristes avec leurs machins absolument grotesques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Grotesque : voilà le mot que je cherchais ! Merci !

      Supprimer