vendredi 14 septembre 2012

Lettre ouverte à Catherine Barma





Madame,

Je ne vous connais pas. Et vous ne me connaissez pas.

Dans l'émission "On n'demande qu'à en rire", vous avez donner votre opinion sur une autre émission "Belle toute nue". Vous avez commencé par dire : "Ce programme je le trouve infâme", et vous dénigrez William Carnimolla.
Et puis vous vous êtes attaquée aux femmes qui participent, avec une certaine jubilation je dois dire, et un léger acharnement (la présence de Mr Zemmour peut être ...)

Je vous cite :
"Des femmes très très moches. Plus elles sont moches, plus elles sont grosses."(...)
"Plus elles sont grosses, plus elles sont déformées"
"Elles sont toujours aussi grosses et aussi moches"
"Elles sont inconscientes, c'est tout à fait possible. Non mais je les ai vu, y mettent une grosse de 90 kg à côté d'une de 130 et une de 120, évidemment, elle se sent mieux."

Je pourrais faire un long discours vous expliquant le pourquoi du comment de l'obésité, de la dictature de la mode et de ses lois qui engendre l'anorexie, et de l'importance d'être exemplaire pour ne pas véhiculer de fausse idées.

Je pourrais écrire un plaidoyer à faire pleurer dans les chaumières, sur la difficulté de vivre dans ce monde quand on est gros, et ainsi à faire réfléchir sur les paroles discriminantes et blessantes que nous sommes amenées à combattre chaque jour.

Je pourrais faire beaucoup de choses pour vous répondre de façon très intelligente mais franchement, j'ai la flemme. Et je ne suis pas sure que vous méritiez autant d'effort.

Alors voilà, je laisse la parole   



2 commentaires:

  1. et beh...en plus cela ne fait pas de mal, si elles se sentent mieux, moi pas comprendre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce que je n'aime pas, c'est ce léger rictus qu'elle a, car elle croit être drôle et faire rire !

      Supprimer