lundi 3 mars 2014

Qui ont pleuré ...


Vendredi en fin de matinée, on s'est absenté.





Lili Coquelicot avait participé toute la semaine à un atelier de magie, et son groupe faisait un petit spectacle. Gots étant en arrêt de travail, il pouvait y assister, et ça, ça faisait très plaisir à Lili !!

Et oui, Gots s'est fait une légère déchirure musculaire à l'épaule. En même temps, je suis étonnée qu'il ne se soit pas fait mal plus souvent depuis qu'il fait ce métier, à force de soulever des bouteilles gaz d'une centaine de kilos, plusieurs fois par semaine, entre autre ...

Nous sommes donc allés voir Lili faire des tours de magie. Pendant ce temps, le facteur est passé à la maison et a laissé un recommandé.

Quand j'ai ouvert la boite aux lettres, et que j'ai vu la lettre, mon estomac s'est noué, vu notre situation financière ...
Gots a pensé que c'était son patron qui a tendance a envoyé des lettres recommandées au moindre problème, au mieux d'en parler en face dans son bureau ...

Bref, on était mal !

Ce qui est dingue, c'est que ça devient compliqué pour comprendre comment récupérer un recommandé !

Tu as un papier collé qui te dit que le facteur repassera demain, même si tu n'es pas là (ah bon, ben à quoi ça sert alors ?!), mais que tu peux aller sur internet pour choisir une date de passage.

Après, en décollant le papier, on voit l'autre papier (celui qu'on détache de l'enveloppe), qui nous dit qu'on pouvait aller le chercher l'après midi même, à la poste d'un village (assez grand pour avoir une vraie poste !) ou le lendemain au relais poste de l'épicerie de notre village !

Comme on voulait savoir, Gots a décidé d'aller à la poste après manger.

Il m'a téléphoné dès qu'il a ouvert l'enveloppe :
"Tu as gagné, tu as réussi. C'est le tribunal d'instance."

J'ai pleuré ... de joie, de soulagement !
(Souvenez-vous, j'avais entamé une démarche pour arrêter le paiement des mensualités de notre crédit immobilier, grâce à un article du code de la consommation.)

Le tribunal d'instance :
"Ordonnons la suspension de l'exécution des obligations de Monsieur et Madame Cyclo pendant un délai de deux ans en suite du prêt qui leur a été consenti par la banque ;

Disons que Monsieur et Madame Cyclo rembourseront les échéances reportées en 24 mensualités à compter du terme contractuel défini dans le contrat de prêt ;

Disons que, durant le délai accordé, les sommes dues au titre des prêts considérés ne produiront pas intérêts ;

Disons n'y avoir lieu à inscription au Fichier des incidents de crédits aux particuliers s'agissant du prêt susvisé."

Voilà, j'ai réussi ...à faire que l'on va se sortir la tête de l'eau, on va pouvoir de nouveau respirer. Depuis des mois, on coulait peu à peu, on vivait en apnée. 

Et j'avoue que j'aurais aimé voir la tête des banquiers en recevant la décision du tribunal ! 
J'ai tenté de négocier, j'ai essayé de trouver une solution pour ne pas en arriver là. Je n'ai jamais reçu de réponse : je les avais prévenu !

J'avoue aussi que j'ai été super malpolie et qu'un chapelet d'injures contre cette put*** de banque est sorti pour exprimer ma joie de les avoir enc*** ! 
Même si tout ça est légal, même si je suis dans mes droits et que je ne les ai pas pris par derrière, sans les prévenir, ils n'ont rien fait pour nous aider.
Je n'dis pas c'que j'pense, mais j'pense c'que je dis.
Quand je vois c'que j'vois, et c'que valent nos vies
Pas si surprenant, qu'on soit malpolis. ..."Allez vous faire... !" (AVF de Stromae)
Cette victoire a un goût de merveilleux, de "je suis capable",  et ça c'est fantastique !!!

14 commentaires:

  1. Simple mot, bravo.

    RépondreSupprimer
  2. Si je comprends bien, c'est juste une "suspension" des mensualités durant les deux ans qui viennent et leur "report" à la fin du délai de crédit, sans intérêt; ce qui n'est pas mal, c'est vrai. Mais la somme due reste la même, et après deux ans de "tête sortie de l'eau", ça va recommencer? je me trompe peut-être? (je ne voudrais pas gâcher votre joie, mais...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est bien qu'une suspension pendant 2 ans. Mais comme je l'ai dit dans un précédent billet (ben oui faut suivre mes aventures !!), il y a des circonstances particulières qui font que nous pouvons nous mettre sous la protection de l'article 313 : un loyer ET un crédit immobilier en charge, une baisse de revenu en recette ! Tout ça peut changer en 2 ans : vente de la maison et augmentation du revenu ! Voilà, et dans 2 ans, on se sera au Québec, de toute façon !!

      Supprimer
  3. Un goût de "je suis capable", ah ben je veux que tu es capable ! Et pourquoi tu ne le serais pas hein dis-moi ? T'es un sacré petit bout de femme !
    Pas mieux que mes camarades du dessus : arrosez ça gentiment ;)

    RépondreSupprimer