jeudi 28 juin 2012

qui ne veulent pas être femme au foyer




Bon je regarde peut être un peu trop Desesperates Housewives, n'empêche, quand on me demande ce que je fais dans la vie, je ne sais pas quoi répondre !







J'ai été obligée d'arrêter de travailler, par la force des choses et non pas par choix.
Je ne suis pas inscrite au chômage car ma maladie est invalidante.

Le problème est que si je rentre dans ce détail, je suis obligée de parler de maladie. Parfois j'ose un "j'ai une maladie génétique qui oblige un traitement de longue durée".
Cela peut donner lieu à des regards légèrement interrogateurs. Les gens aiment bien en savoir plus, quand il s'agit du malheur des autres. Regardez le nombre de personnes qui ralentissent pour regarder les accidents sur la route !
Ou alors vous avez le regard de pitié, gêné ...
Pire, si vous rentrez dans les détails, là vous pouvez faire le vide autour de vous. Pratique dans les dîners mondains si vous êtes à côté du buffet !
Et bien entendu, ça peut aussi virer au carnage avec tout ceux qui pensent que : "ce ne sont que des trucs inventés par les psys pour se faire du fric !

Et vous avez remarqué, "qu'est-ce que vous faites dans la vie ?" c'est souvent une des premières questions que l'on vous pose pour entamer une conversation. Comme si on était Quelqu'un que si on travaillait.


Quand vous répondez femme au foyer, vous avez plusieurs possibilités : 

  1. Le soupçonneux : "ouais, pour pas dire au chômage
  2. Le macho : "enfin une qui a compris où est sa place"
  3. Le politiquement correct : "vous vous occupez de vos enfants, c'est bien
  4. L'ancien temps : " C'est tellement rare de nos jours"
  5. L'envieuse : "Ah j'aimerai tellement, moi aussi, avoir du temps pour moi"
  6. L'ignorant(e) : "Encore une qui fout rien de ces journées"

Franchement je sais que des femmes font ce choix. Je ne le comprends pas mais pourquoi pas !


En fait, je ne comprends pas comment on peut s'épanouir en faisant le ménage, les lessives, le repassage, les courses, les repas, j'en passe surement et des meilleurs. 

Je reconnais que c'est un vrai travail, qui demande du savoir faire, de nombreuses connaissances et un sens aiguë de la débrouille. 
Cela s'apparente à administrer une entreprise : budget / ressources humaines / moyens techniques ... et pas vraiment le droit au congé maladie !
Je le fais simplement en dilettante. 


Et avouons-le, je n'assume pas les clichés que ce terme véhicule.
En France, la vision de la femme au foyer est rempli de préconçus, souvent faux, parfois misogynes, ménagère de moins de 50 ans mais bonne à tout faire
Quand vous l'êtes, l'hypocrisie générale et la société bien pensante tentent de vous faire croire que c'est le plus complet et le plus beau des métiers (et le plus vieux peut être aussi !).

Même en me disant que cela sert à ma communauté je n'arrive pas à me convaincre !!
Pour moi, tous ces trucs s’apparentent à des corvées, voir à de la torture, et je les fais de manière rapide et efficace (Hum, ça reste à prouver ...). 
Et j'ose même demander de l'aide à ma communauté dans la gestion des tâches ménagères !! 
Ce qui a pour effet que j'ai effectivement du temps pour moi.


Égoïste que je suis, je le passe à lire, à surfer sur internet, à écrire, à dessiner, à balader mon chien, à faire du sport, à écouter de la musique.
Non, je ne m'occupe pas plus de la maison et de ses habitants que si je travaillais.

Alors c'est vrai que cela me vaut des regards très étonnés quand on voit, parfois, l'état de ma maison ! 
Non elle ne brille pas de mille feux, je ne repasse pas (je ne l'ai jamais fait de toute façon !), je ne range pas systématiquement derrière les uns et les autres et il n'y a pas de confiture maison sur les étagères ... 
Et pourtant les préjugés voudraient que je tienne ma maison de façon impeccable puisque je n'ai que ça à faire !
Je trouve simplement que j'ai mieux à faire !
A la rigueur, ma maison est même plus propre et mieux rangée quand je travaille : ben oui j'y passe moins de temps donc j'ai moins de temps pour y mettre le bordel !!

Je n'y peux rien, je préfère me poser quelque part avec un bon bouquin,  passer du temps sur internet pour m'informer, maintenant écrire ce blog ou découvrir de nouvelles choses.
Je n'ai pas d'activité sociale particulière, parce que la solitude me convient pour le moment.
Peut être parce que ça m'évite de répondre à cette fameuse question ...!

Peut être qu'un jour on demandera : "qu'est-ce que vous aimez faire dans la vie ?"

1 commentaire:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer