mardi 19 juin 2012

...qui se présentent


"Y en avait des fées autour de mon berceau"


Ben oui, pas de chance : quand je suis née, j'ai choisi l'option mauvais gène !
Et paf, je suis malade, atteinte de bipolarité cyclothymique.
La bipolarité, pour résumé de façon très schématique, est un trouble de l'humeur, qui fait alterner les hauts et les bas. (Mais bon, vous avez vu, je mets des liens pour "comprendre tout c'que j'dis", sur la page d'accueil !)
J'ai été diagnostiqué à l'âge de 29 ans, et stabilisée à 37.
Je ne me souviens plus à quel âge j'ai réellement déclenché cette maladie. Mais la moyenne pour être diagnostiqué est de 10 à 12 ans, et en regardant un peu mon passé, je n'échappe pas à la règle.
Cette maladie m'a fait atrocement souffrir, physiquement et mentalement, et j'ai fait souffrir nombre de mes proches. Et même stabilisée, c'est une surveillance de chaque instant.
J'ai choisi de parler de LA bipolarité et pas forcément de ma bipolarité.
Cette maladie peut tout détruire sur son passage. Ça peut aller de la simple tempête au pire tsunami ... Et quand je dis ça je n'exagère pas.
Elle s'accompagne, le plus souvent, de troubles annexes ou comorbides. La boulimie, les addictions (jeux, sexe, achats ...), alcool, anxiété, TOC ...
A l'heure actuelle, ce qui me révolte, c'est qu'en plus d'être obliger de la cacher - maladie mentale : ça fait désordre sur un CV - elle est méconnue du corps médical et pire des psychiatres : c'est quand même leur fond de commerce, non ? !
10 à 12 ans pour un diagnostic et  20 % des bipos qui meurent par suicide ... y a pas comme un malaise ...?
Il existe pourtant des outils (questionnaires) très bien faits, qui permettent de savoir si vous êtes bipolaire, et si oui de quel type vous souffrez.
J'ai vu et rendu riche un certain nombre de psys, et pas un n'a été fichu de me dire que j'étais bipolaire ! Pas un ! - sauf celui qui me suit à l'heure actuelle, évidemment -
En fait, on peut résumer ainsi :
Diagnostic : j'ai fait moi même les recherches, et le psy a confirmé.
Traitement : j'ai fait moi même les recherches, et le psy a confirmé.
Je me suis sortie la tête de l'eau et j'ai été stabilisé par le psy que je vois à l'heure actuelle.
Euh, sans vouloir faire dans le pathos : y a des vies en jeu !! Et pis la mienne par dessus le marché !!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire