mardi 19 juin 2012

... qui se présentent (bis)


Hein ?


Comment expliquer ça ?... Ecrire avec son coeur ... Pas facile quand on n'a toujours fait fonctionné que son cerveau.

          Je ne suis pas plus intelligente, mais différemment. Pas quantitativement, mais qualitativement.

         Une chance ou une plaie ? Je me pose encore la question !

         Je suis différente.
         Oui, on l'est tous car nous sommes tous uniques. Mais bon, parfois, dans vos connaissances, vous avez bien quelqu'un d'un peu plus "particulier", qui ne rentre pas complètement dans la norme ?

        Et bien, dès que je me suis aperçue, inconsciemment, de ma différence, j'ai tout fait pour rentrer dans le rang !
        En regardant dans le rétroviseur de la vie, j'ai marché dans le sens inverse de ma personnalité.

       Des haut potentiels, ou précoces ou surdoués, vous en connaissez !! Si, si !! 5 à 10 % de la population, c'est quand même pas rien ! Mais on essaie le plus possible de passer inaperçu, je vous rassure.
      Desproges disait :
"L'intelligence, c'est comme la confiture : moins on en a, plus on l'étale"
     Non, je n'étais pas le petit binoclard qui répond à toutes les questions et premier de la classe. J'étais même son contraire (à part les lunettes !). Mes parents ne m'ont pas "poussé", bien au contraire. Et je ne suis pas non plus Einstein !

    Je ne sais pas depuis très longtemps que je suis haut potentiel. Et pourtant, cela a influencé toute ma vie.
    Une question se pose aujourd'hui : si je l'avais su, est-ce que j'aurais mieux réussi ?
    Que sont les enfants doués devenus ? d'Arielle Adda.

  A chercher à être comme les autres, je ne sais pas être moi même.
  A me fondre dans la masse, j'ai disparu à mes propres yeux.
  A vouloir n'être personne, je n'ose plus être quelqu'un.
  A force de me perdre parmi les autres, je me cherche ...


  Non ce blog n'est pas une thérapie !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire