samedi 21 juillet 2012

L'argent du beurre


L'obésité coûtent de l'argent, c'est un fait. Regardons de l'autre côté de la balance, on fait aussi de l'argent sur le gras !








J'ai lu cet article, et je me suis mise en colère ! Je sais, c'est stupide. Mais je n'avais pas fait attention. 

En fait, je grognais, pendant la lecture, de la façon dont était traité le sujet de l'obésité.
Les mots utilisés tels que épidémie, coûts cachés, perte de productivité me paraissaient stigmatisant car sans véritable explication.

Et puis, j'en suis arrivée à "l'augmentation de la masse moyenne des humains impose à un ensemble de secteurs des adaptations coûteuses". Ben oui, et le fait que la population grandisse ou vieillisse ...
Là je rageais, et écrire un billet un billet était évident.

J'ai terminé de mettre complètement en colère en lisant : "la biomasse total augmenterait fortement avec un impact considérable sur la consommation alimentaire et celles des énergies fossiles". 
Le gros conduira l'humanité à sa perte. L'augmentation du prix du pétrole, c'est lui. L'augmentation du prix des céréales c'est lui. L'extinction des baleines c'est lui. La crise c'est lui !

Et tout est retombé quand j'ai lu le dernier paragraphe. 

L'obésité est une nouvelle vague d'investissement à ne pas manquer.

Les mots me manquent ... 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire