lundi 6 août 2012

qui ont un chien



Ça peut paraître banal comme sujet, mais en fait, j'ai un - très - grand chien.






Et oui, à la maison on n'a jamais aimé les caniches à mémé ou les chihuahuas à Paris.
On aime les molosses, les gros et grands toutous qui bavent !

Le souci c'est quand vous tapez molosse sur votre moteur de recherche favori, les premières images que vous trouvez ce sont celles de pitbulls.
Pourtant le pitbull n'est pas une race reconnu par la fédération cynologique internationale, donc encore moins  un molosse.

Il y a de nombreux chiens dans la catégorie molosse. Du rottweiler au saint bernard, en passant par le dogue allemand (le mien, enfin croisé).

Mon chien est grand, et c'est un molosse. Et le premier sentiment que les gens ont face à mon chien, c'est la peur.
A cause de ces faits divers que les médias ont rapporté, en insistant lourdement sur la "race" du chien.
A cause de cette catégorisation qui a été mise en place pour des, soi disant, chiens méchants.

Bizarrement la médiatisation s'est toujours fait autour d'accidents qui impliquaient qu'une certaine catégorie de chien, que l'on a appelé molosse*.

Sous couvert de vendre du cerveau humain disponible, on simplifie, on réduit, on veut du trash, du sensationnel.
On prend des cas isolés pour les stigmatiser, sans pour autant donner toutes les pistes de réflexion qui permettraient aux gens de faire leur propre jugement. 

On fausse la vérité en ne donnant pas tous les éléments à une bonne compréhension.

Tout chien ressemblant un peu trop à la définition du molosse des médias (pitbull, rottweiler) sera considéré par une grosse partie de la population comme méchant.
A force de surmédiatisation d'accident, les gens ont peur de tout chien qui ne rentre pas dans des normes standards.

L’anthropomorphisme au service du délit de faciès ! 

Mais vous l'avez compris, ce schéma est hélas valable pour toutes choses que l'on ne connait pas et qui peut nous faire peur. Ajoutez à cela une bonne dose de médiatisation et vous avez le cocktail des préjugés.

Pas toujours facile d'être un chien à notre époque !



*Quand on cherche un peu pour avoir de vrais informations, on s'aperçoit que ce sont les berger allemand et les labradors qui mordent le plus souvent. 
Même si d'après une étude, on ne peut pas généraliser ces chiffres à tout le territoire français, il est pourtant simple de comprendre pourquoi on retrouve ces races en haut du classement. Tout simplement parce qu'elles sont les plus répandues dans les familles. J'émets aussi l'hypothèse, que trop de demande et pas assez d'offre pour ces races, des gens peu scrupuleux ont du profiter de la situation, et la consanguinité a dû faire son apparition dans des soi disant élevages.


4 commentaires:

  1. Tiens, ce sujet me touche particulièrement en ce moment, et pour une question: quand tu es invitée chez des amis ou dans la famille, prends tu ton chien avec toi?
    A savoir, je refuse que mon frangin amène son chien DANS la maison, et lui, ne veut rien entendre, prétextant que c'est comme un enfant (au point qu'il me menace de m'interdire d'entrer chez lui si jamais j'amène un jour un gosse)
    Ma question: faut-il respecter les gens qui refusent un animal chez eux ou est-il normal de l'imposer? Sachant que lui c'est un tout petit chien. Mais qui bave, gratte et... chie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est tout à fait normal que tu ne veuilles pas de chien chez toi (dehors ou dedans). C'est ton choix. Nous n'avons jamais imposé nos chiens. Quand on sort, il garde la maison (son rôle). Quand on part en vacances, on fait appel à un organisme (pas de chenil, mais garde chez l'habitant).
      Le chien n'est pas un enfant.
      Le seul point commun entre le chien et l'enfant ce sont les responsabilités que cela entraîne et qu'il faut assumer : TOUTES !
      Cela mérite d'autres billets !

      Supprimer
  2. Chez nous, il y a cent cinquante kilos de chiens – mais répartis en trois individus, tout de même ! On est tellement gâteux qu'on en a même fait un blog…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que je pourrais parler des miens (car j'en ai 2) pendant des heures ! Alors l'idée du blog me plait beaucoup !

      Supprimer