jeudi 29 novembre 2012

Qui s'interrogent




Je me pose beaucoup de questions en ce moment. 








En fait, comme d’habitude, je réfléchis, trop, mais je ne suis pas sure que tout cela sera suivi d’actions.

Beaucoup d’interrogations à propos de Lili Coquelicot. THQI (très haut quotient intellectuel), elle a de nombreuses difficultés scolaires mais pas que. Avoir une maman bipolaire n’aide pas à s’épanouir correctement.

Je n’ai pas pu me battre pour elle comme j’aurai du, comme toute mère l’aurait fait. Malade, incapable de quoi que ce soit, j’ai simplement réussi à palier aux situations les plus urgentes : un pansement sur une jambe de bois ?

Et le peu de personnes à qui je me suis adressée n’étaient pas non plus vraiment … compétentes !

Maintenant que je suis mieux, je cherche des solutions mais là rentre un autre facteur en jeu : je vais bien ici, dans ma maison, devant mon ordinateur, mais j’ai du mal (doux euphémisme) à vivre dans le monde qui m’entoure.

J’ai l’impression de n’être pas grand-chose. Pendant toutes ces années où les moldus (surnom que certains bipolaires donnent aux gens « normaux ») se forgent, se construisent une personnalité, une histoire, un passé, moi je n’ai rien fait ou presque.

C’est comme pour bâtir une maison. On fait des fondations, et puis peu à peu on élève des murs, on pose des fenêtres, des portes, un toit.
Selon ses possibilités, sa « chance » ou les opportunités on peut avoir une cabane, une maison, un manoir, un château …
Mais dans tout les cas, on peut y voir le monde, se protéger, on  fait rentrer qui on veut.

Depuis 30 ans, je n’ai rien construit, ou si peu. J’ai des fondations plutôt solides grâce à mes valeurs, du moins je crois. Mais dès que je construisais un mur, une tempête passait par là. Et ainsi de suite. Quelques planches ou briques sont restées, mais rien de bien cohérent.

C’est comme si ma vie avait été une succession de passage de différents architectes, avec différents projets mais qui, au final n’avait donné qu'un mélange de tout et de n’importe quoi.

Sans valeur, sans utilité pour moi ni même pour les autres, pas même pratique et encore moins jolie, il ne reste qu'une sorte de friche plus ou moins à l’abandon.

J’essaie de construire quelque chose, un peu à la va vite peut être, mais comment faire quand on ne sait pas par où commencer pour être le plus efficace possible ? Je n’ai plus de temps à perdre !

Et Lili Coquelicot dans tout ça ? Et bien comment l’aider quand on est soi même à la ramasse ? Quel avenir pour elle ? Elle a un papa très solide, alors sa maison à elle, ne risque t-elle pas d’être bancale ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire