mardi 4 juin 2013

Qui entrent dans la réalité

Photo



Hou là là ! Je laisse le temps filé !



Je ne prends plus le temps d'écrire, ou plutôt je n'essaie plus de m'organiser pour avoir le temps !
Faut dire que ces derniers temps, ça n'a pas été facile. J'ai été pas mal occupé, c'est vrai et je vais vous expliquer tout ça, vous vous en doutez !

Le mauvais temps a été pénible pour tout le monde, il a un impact sur le moral. Etant un peu plus sensible que les autres, ça n'a pas été simple. Mais je suis contente, ça aurait pu être pire, j'ai réussi à traverser sans trop de dégâts.

Bref je crois que je me suis attachée à faire des choses concrètes, dans la vraie vie. Pour garder les pieds sur terre.
Vous l'avez vu j'ai travaillé pour le MRC. Et j'ai encore du boulot. On prépare une réunion-débat pour le 20 juin, il va falloir que je distribue des tracts. Je n'ai jamais fait ça, et j'ai une trouille bleue !

Et pour garder les pieds sur terre (et l'espoir) quoi de mieux que de faire des projets ?

Nous avons déjà celui de partir aux USA pour visiter la Floride. Lili Coquelicot a découvert les Ever-Glades à travers des séries, et il y a les fameux parcs d'attractions !
On a prévu un voyage en itinérant avec une voiture de location pour pouvoir faire ce qu'on veut. Prévu initialement pour Noël, il est repoussé car nous n'avons pas pu faire les économies souhaitées.

En fait on s'est tellement serré la ceinture pour pouvoir ne pas trop dépasser la zone autorisée, que ça commence à payer !
Encore quelques factures en retard, et tout devrait rentrer dans l'ordre ! On est toujours en train de chercher une solution pour notre prêt immobilier, mais on a réussi à le payer jusqu'ici ...
Même si c'est parfois très difficile, Lili Coquelicot y voit un certain avantage : elle ne va plus à la cantine ! 
Et puis je trouve pas mal de trucs gratuits à faire tous ensemble : la nuit des musées, des expos, des spectacles et même la fête de la pêche (grand moment !).

Mais ces derniers temps c'est aussi posé le problème de mon retour à la vie professionnelle. Je pourrais faire un bilan de compétences mais je sais à peu près ce qui va en ressortir : pédagogue, créative, supportant mal la hiérarchie ...
Je sais aussi ce que j'aimerai faire au fond de moi mais à mon âge, parfois, il faut parfois se faire une raison. Je ne me fais plus confiance pour recommencer des études.

Donc j'ai mis mes envies et mes compétences d'un coté et tout ce que je ne voulais pas de l'autre.
Et de tout ça est sorti un projet complètement fou, que je vous livre en exclusivité : créer une pension canine !

Monter sa société au vu de l'économie actuelle, je sais ça peut paraître dingue, à l'heure où la sécurité voudrait que je cours après un CDI.
Mais de nombreuses raisons personnelles m'ont fait prendre cette décision. Je prends le parti de mettre dans la balance mon épanouissement personnel, et il pèse lourd ! 

Et le pire dans cette histoire, c'est que, lorsque j'ai exposé mon projet à Gots, avec la peur au ventre qu'il pense que j'ai rechuté et sois en up, il m'a répondu un truc bizarre :
"- Ouais, le problème c'est que toute seule, tu ne vas pas y arriver. Il faudrait être deux !
- C'est pas faux. Je n'ai peut être pas réaliser la somme de travail mais toi ça ne t'intéresse pas les chiens, tout ça ...
- Faut voir ... Il faudra un quad  "
Et nous voilà donc parti pour faire le projet à deux ! Encore plus de risque ...

Ça m'a mis un coup ! J'ai presque fait marche arrière durant quelques jours.
Et là Gots me dit que je n'ai qu'à arrêter mes médocs : le projet serait monter en un rien de temps !
Ouais sauf que là il faut que je fasse les choses dans l'ordre et dans les règles !

Ça fait bizarre de ressentir la peur. Cette boule au ventre qui peut vous arrêter. Mais si tu la considères comme normal, et elle l'est, tu continues à avancer.
J'avoue que tout n'est pas simple avec ces nouvelles impressions. De nombreuses fois, une petite voix me dit que ce n'est qu'un projet de plus, qui avortera. Mais il y a une force, plus grande, qui me pousse à continuer malgré tout.

On a réfléchi où s'installer. Bizarrement, nous ne sommes pas loin de nombreuses pensions.
Et puis Gots m'a suggéré la région d'Orléans. Tout simplement parce que s'il doit retrouver rapidement du travail, Orléans offre plus d'opportunités.
Donc j'ai regardé et trouvé quelques endroits intéressants où on trouve de l'immobilier qui pourraient convenir.
Normalement je passe mon certificat de capacité au mois de novembre.
Et je remplis peu à peu un dossier pour trouver le financement.

Voilà vous êtes les premiers au courant !!

2 commentaires:

  1. Salut.
    Content d'avoir des news.
    C'est vrai que le mauvais temps nous a tous ébranlé un peu.
    C'est bien d'avoir des projets!!!!!!!!! En plus Gots est de la partie.
    Bises.

    RépondreSupprimer