jeudi 11 juin 2015

Qui ont assisté au baptême de leur fille

Il est long ce titre !



Mais je n’avais pas le choix, en fait.
Lili a fait le choix de se faire baptiser, et nous ne nous somme pas opposés à ce choix. Je ne pouvais donc pas écrire que j’avais fait baptisé ma fille. Et encore moins que je l’avais baptisé !
Bref, voilà pendant deux mois, on a un peu parlé que de ça à la maison.


Lili a été en école privée en CP et en CE1, et c’est là qu’elle a eu accès à la religion chrétienne. Et un jour, elle est rentrée de l’école, et elle nous a dit, tout simplement : “j’ai la foi”. J’avoue qu’à l’époque, je n’allais pas bien du tout, et qu’à part me faire sourire, je n’y ai pas prêté plus attention que ça.


Un autre jour, elle m’a dit “tu sais je suis sure de croire en Jésus, il a vraiment existé, il y a des preuves. Mais Dieu, je ne sais pas encore !”
J’avais bien ri ce jour là et je pensais que, parti dans ce sens, ça lui passerait !


Et puis elle nous a demandé à se faire baptiser. Là, je me suis dit qu’on n’était pas sorti du sable, mais on essayait de gagner du temps en lui disant d’attendre, on verra.


Mais ça ne lui passait pas, elle attendait en nous le demandant plus ou moins régulièrement.
Alors le jour où elle est entrée en collège privé, qui lui a proposé le baptême, elle a dit oui tout de suite !


Quand j’ai vu le prêtre du collège, j’ai commencé à m’inquiéter. Ce cher monsieur s’est présenté à nous en soutane (sic !), en nous disant qu’il s’appelait Don Machin (oui oui, comme Don Camillo !).


Elle a donc suivi une préparation au baptême pendant l’année scolaire, donné par une Mme Lequénoix en puissance (enfin de visu car je ne la connais pas ! Mais j’ai le droit d’avoir des a priori de toute façon !).
Quand j’ai été à la réunion et que j’ai entendu le discours de Don Machin, j’ai vraiment fulminé. Il nous a résumé la teneur des cours à la préparation à la communion et à la profession de foi (puisqu'il ne fait pas les baptêmes), et j’ai compris qu’il expliquait, donnait à croire les textes au premier degré, le créationnisme de base !


Ça a été le premier clash entre Lili et moi ! Après l’orage, on a quand même réussi à parler.
Je lui ai expliqué qu’elle ne devait pas renier tout ce à quoi elle croyait avant, qu’elle aimait la science, qu’elle pouvait vivre dans le 21ème siècle et avoir la foi.
Que sa foi était au fond de son coeur, et que ce que disait Don Machin n’était qu’une interprétation des textes par rapport à propre foi. Et que parfois les hommes d’Eglise se trompaient.
Qu’elle avait le droit de ne pas être d’accord avec lui, mais que ça ne remettait pas en cause sa foi, et l’amour que Dieu avait pour elle.
Et surtout, je lui ai rappelé qu’elle avait choisi un parrain qui venait de faire son coming out, et que sa religion n’acceptait pas ce genre d’orientation. Mais que justement en faisant ce choix, elle faisait preuve d’intelligence, d'amour, d’ouverture et de bienveillance envers tous les êtres humains. Bien plus que les hommes qui interprètent les textes ! Et que c’était ça la vraie foi !


N’empêche, c’est Don Machin qui l’a baptisé, cérémonie traditionnelle, chasuble pour lui et capes blanches pour les baptisés.
J’en étais malade. Mais ça a été fait.


Je me suis pris une cuite pour oublier !
lanternes aux vœux que nous avons lancés

Et je me suis renseignée sur le Don Machin, il fait parti de la communauté Saint Martin. On la dit proche de l’extrême droite, influencée par l’esprit charismatique et le courant conservateur sinon “restaurateur”, elle a été fondée une dizaine d’années après le concile Vatican II.


Ça promet : elle veut faire sa communion !

15 commentaires:

  1. Beau billet. J'espère que la cuite fut bonne !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !
      Comme ça faisait longtemps que je n'avais pas picolé, ça m'a fait tout drôle, surtout le lendemain. J'avais oublié comment on est mal !

      Supprimer
  2. J'aimerais vous rassurer sur plusieurs points. En premier lieu, la religion chrétienne ne repousse en aucun cas les homosexuels et vous seriez bien en peine de trouver le moindre texte dans les Evangiles qui traite de la question. Sur ce point, comme sur nombre de points, la religion chrétienne est la religion de la liberté. Elle ne pose aucun interdit, aucun passage obligé. Le carême lui-même n'est pas réglementé. A chacun de se déterminer et de vivre sa vie en aimant les autres, en respectant chacun et en exerçant sur soi-même avant tout un jugement qui n'est pas permis sur les autres (voilà donc au moins un interdit : il nous est interdit de juger nos frères et nos soeurs). Si son parrain a fait son coming out et qu'il est bien le parrain de votre fille, cela veut d'ailleurs dire qu'il a toute sa place dans l'Eglise puisque le Parrain est celui qui accompagne l'enfant dans la découverte et l'apprentissage de la Foi. Bref, votre témoignage sur ce point est contradictoire.

    Deuxième point. Il y a quantité de paroisses en France. La communauté St Martin représente une minorité ; certes en expansion mais extrêmement minoritaire tout de même. Peut-être pourriez-vous laisser votre fille vivre sa foi (de toute façon, vous ne pourrez pas vraiment vous y opposer, la Foi est mystérieuse et puissante chez qui la ressent) mais au sein d'une autre paroisse - une paroisse normale, si je puis dire.

    Je ne sais pas si vous avez le droit d'avoir des a priori mais il me semble que vous gagneriez à vous en délester ; ceux-ci vous empêchent peut-être d'écouter et vous incitent peut-être à entendre ce que vous voulez entendre. Au sein du monde catholique, il n'y a plus de créationnistes (je ne crois même pas que les intégristes de Saint Pie X le soient, d'autant plus qu'à part les Lettres de Saint-Paul, ils ne lisent rien d'autre et surtout pas l'Ancien Testament - enfin, après tout, c'est bien possible, je ne fréquente pas ces gens là). Mais enfin, en réorientant votre fille sur une paroisse "normale", non "communautaire", vous auriez la garantie de la savoir entourée de laïcs et prêtres pensant à des années lumière des théories fumeuses des créationnistes, intégristes et nationalistes de tout poil.

    C'est amusant, vous êtes athée et votre fille va dans une école privée où elle a découvert la foi - et cela vous plonge dans de grands tourments. Moi, je suis catholique pratiquant, mes enfants vont au catéchisme, dans une paroisse magnifique et vivante (et où le créationnisme serait un sujet de plaisanterie) et ils vont dans une école publique. A l'école de la République, comme disent nos gentils laïcards.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Premièrement, je respecte les gens qui ont la foi (je n'ai pas d'a priori, c'était de l'humour face aux clichés que l'on peut avoir des mères de familles chrétiennes), et je sais que les textes ne prônent pas l'exclusion . Par contre, certains chrétiens ne se gênent pas pour le faire. La preuve en est les manifestations pour le mariage pour tous qui ont quand même été une belle vision de leur pensée sur l'homosexualité !(Et là je ne me gène pas pour faire de l'humour grinçant face à ces personnes qui puent les clichés !)
      Mon témoignage n'est pas contradictoire. Son parrain a bien fait son coming out, ce qui ne signifie pas qu'il a crié haut et fort dans la cathédrale ! C'est elle qui l'a choisi, mais pas pour sa foi, plus pour son amitié pour lui.
      Deuxièmement, je n'ai jamais eu l'intention de m'opposer au cheminement de ma fille dans sa foi.
      Je l'aide à ma façon, en lui expliquant que, même athée, je l'élève dans les valeurs de tolérance, de don de soi, d'amour de l'autre, de pardon ... (et que donc on n'est pas si différente), et qu'en plus je connais les textes pour les avoir étudier.
      Je n'ai pas eu de chance, elle est tombée sur cette paroisse. Suite à son baptême, nous réfléchissons au fait de la changer de paroisse. Car nous avons de nombreux amis chrétiens qui ont, eux mêmes, été "remués" (choqués étant un peu fort) par le prêtre et le reste.
      Troisièmement, dans l'explication de ses cours, il a clairement dit qu'il avait des difficultés à faire croire à des élèves confrontés à la science que Dieu a crée la Terre ... Alors cela ne s'appelle peut être pas le créationnisme, malgré tout il donne l'impression de lire les textes au premier degré, et non sous leur forme allégorique, philosophique. Et c'est en ça que cela me pose un problème !
      Enfin, ce n'est pas amusant, je n'ai pas vraiment eu le choix de mettre ma fille en collège privé. Elle est très haut potentiel. Dans la région où l'on se trouve, je ne voyais que cette solution pour qu'elle se sente bien dans le milieu scolaire.
      Petit collège, prise en charge de sa particularité, apprentissages supplémentaires (espagnol, allemand, anglais sup, grec, latin), nombreuses options (théâtre, échec, chinois, blog, conversation anglaise, cinéma ...), étude surveillée le soir.
      Ma fille est enfin épanouie à l'école, on n'est plus en conflit pour les devoirs et a enfin de bons résultats scolaires. Ce collège a une vraie pédagogie pour le bien être de l'élève, et d'ouverture sur les autres, mais ce n'est pas lui qui choisi le prêtre ...
      Et Lili a été baptisé à la mairie à l'âge de 6 ans, car je suis profondément républicaine. Mais Lili ne trouvait pas son compte à l'école de la République. Elle y a été jusqu'à la moitié de son CP, nous l'avons changé en milieu d'année car son instit l'avait prise en grippe quand elle a su pour son haut potentiel (sic !), et de son CE2 jusqu'à son CM2 où elle a vivoté.
      Le fait qu'elle est la foi ne me pose pas de souci, je trouve même cela fantastique car les gens qui ont la foi m'ont toujours impressionnés.
      Elle fait son chemin, elle prend ses décisions, et elle prouve qu'elle trouve sa propre voie. Je trouve que c'est la preuve que Gots et moi, nous faisons bien notre travail de parents. Nous ne sommes pas ces seuls référents (heureusement d'ailleurs !), mais à nous aussi de continuer à l'orienter.

      Supprimer
    2. Désolé d'intervenir mais c'est bien parlé que je suis républicain que je suis contre le baptême républicain.

      Supprimer
    3. Catholique, je n'ai pas manifesté contre le mariage pour tous (sans être particulièrement pour) mais je connais pas mal de catholiques qui ont participé à ces manifestations et c'est l'évidence pour moi que de dire que leur démarche ne s'est en rien constitué sur le socle d'un rejet des homosexuels. Vous pouvez le croire mais je pense que vous faites fausse route sur le sujet. Sur ce point, vous voulez aussi entendre ce que vous voulez entendre.

      Vous avez toutefois raison sur un point, tous les catholiques ne sont certainement pas exempts de reproches et il en est un certain nombre que l'Evangile n'a pas encore véritablement transformé. La vraie conversion est moins une conversion de pratique qu'une conversion du coeur. Il ne faut pas en blâmer la religion mais uniquement ce que certains hommes en font.

      Supprimer
    4. Votre conception de ce que vous pensez être le créationisme est très réductrice ou très globalisante selon le point de vue que l'on adopterait. Personnellement, je crois bien évidemment que Dieu a créé le monde et qu'il a créé les hommes. Je ne vois pas comment il pourrait en être autrement à vrai dire. C'est une des bases de la foi catholique (et de tous les monothéismes du reste). C'est très étonnant que cette simple assertion vous choque. Idem en ce qui concerne les propos du prêtre que vous avez rencontré et qui n'ont, en l'espèce, strictement rien de choquant ; en tout cas, ce que vous en avez dit, dont vous ne tirez du reste qu'une impression, pour reprendre vos mots. La science semble vouloir se constituer sur le dos de la religion. C'est un fait. A l'étudier de plus près, on découvre qu'elle a pourtant tout ce qu'il faut pour rapprocher l'homme de Dieu. De nombreux physiciens, versés dans la physique quantique ou dans l'étude de l'univers ont trouvé dans leurs recherches matière à conversion. On trouve partout de magnifiques témoignages à ce sujet ; s'ils n'étaient l'objet des railleries de leurs collègues, ce serait parfait. Je regarde des photos de l'univers et j'y vois Dieu. Je ne suis pas le seul et il en est de mieux averti que moi.

      Pour autant, à la différence d'un créationiste, je ne pense évidemment pas que Dieu a créé le monde en 7 jours. La Genèse fut écrite à une époque où ceux qui l'ont écrite ne disposaient pas d'un langage abstrait. Leur langue était essentiellement concrète. Tout y est donc factuel, pratique, sous forme de récit. Pour autant, je vous invite à la lire (ou à la relire si c'est déjà fait), car vous y trouverez des choses surprenantes : le premier jour n'est pas loin de ressembler de manière très simplifiée à ce que nos scientifiques appellent le Big Bang, plusieurs millénaires avant qu'un scientifique n'en exposât les contours. Ma théorie est la suivante et elle peut se vérifier simplement à la lecture de l'Ancien Testament : Dieu parle aux hommes en fonction de ce qu'ils peuvent comprendre. Avec l'apparition de l'abstraction dans le langage, les textes sont ainsi devenus plus profonds, plus "théologiques" si je puis m'exprimer ainsi. L'évolution peut du reste tout à fait s'inscrire dans un projet divin (et le Big Bang, et le Boson de Higgs, et la dilatation de l'univers…) : c'est une pensée qui a été conçue par de nombreux catholiques et cela remonte à pas mal de temps déjà. C'est d'autant plus défendable que si Dieu existe, son temps ne peut pas être le nôtre, que si Dieu existe, nous ne pouvons le circonscrire à nos limites, que si Dieu existe, nous ne sommes pas en mesure de le concevoir pleinement, Lui et ses actions.

      Vous me confortez un peu dans l'idée que vous entendez ce que vous voulez entendre. Au lieu de vous reposer sur des impressions, il vous aurait été possible de demander des éclaircissements. Au sein de l'Eglise, on trouve toute sorte d'opinions ; politiques, scientifiques, théologiques. Et ces opinions, idées, pensées sont propres à générer des débats. Débattre, dialoguer, discuter est une saine activité et elle nécessite aussi d'essayer de se mettre à portée de son interlocuteur. Et pourtant, de ces différences, la Foi fait un ensemble, une Eglise (du grec Ekklesia qui signifie Assemblée), là où échouent manifestement nos démocraties. Elle rapproche, elle permet la communion, sinon des idées, du moins du coeur. Quelle belle chose : je me réjouis pour votre fille qu'elle puisse découvrir cela ; cet amour et cette fraternité au-delà de tout… Je suis sûr que vous saurez trouver les solutions pour lui permettre de vivre cela et DE cela dans les meilleures conditions. Je ne vous embête pas plus.

      Supprimer
    5. J'adore les gens qui me disent que je ne veux bien entendre que ce que je veux (en gros que je suis bouchée à l’émeri) mais qui closent les discussions quand elles le veulent.
      C'est le dernier qui a parlé qui a raison !
      Malgré tout, vous me tenez un discours "moralisateur" face à mon impression sur un prêtre que vous savez d'une confrérie pas cool du tout ... Cette impression, je l'ai mais avant de la partager sur mon blog, je l'ai confronté à d'autres. Et en effet, il apparaît comme traditionaliste. Et c'est ça qui me gêne ! Et je ne m'étale pas, car ce n'est "qu'un" billet, que je fais court pour qu'il soit lu plutôt facilement.
      Non il ne m'a pas été possible de demander des éclaircissements auprès de Don Machin. Par contre, j'ai entendu le discours de ma fille (et donc ce qu'elle avait retenu des cours), et c'est pour cela qu'il y a eu clash.
      Mais je me réserve le droit d'aller voir le directeur, ainsi que Don Machin, si la situation devient trop préoccupante.
      Quand à la science et Dieu, je sais aussi que nombreux sont les scientifiques qui ont la foi. Ce n'est pas antinomique.
      Les textes bibliques ne sont que la reprise d'anciens textes, qui existaient déjà, dans d'autres cultures. Ils n'étaient là que pour expliquer aux gens des choses que l'on ne pouvaient expliquer à l'époque, pour leur permettre de vivre dans le monde qui les entoure. Mais ce monde a changé ... Et l'on doit, effectivement, désormais étudier ces textes de façon plus philosophiques, en les mettant en lien avec l'époque, la situation ...
      Je veux bien croire que je reste sur mes idées (je suis laïque, et je le resterai) mais j'entends et je vois mes amis chrétiens qui s'éloignent de plus en plus de leur paroisse car ils ne sentent plus en phase, car trop loin de leurs préoccupations, de la vie actuelle, de plus en plus proche des conservateurs. Et ce n'est pas mon ressenti, mais bien le leur.
      Et je ne sais pas si on vit dans le même monde, mais je ne crois pas faire fausse route quand je parle d'un rejet total des homosexuels, de la part d'une catégorie de chrétiens, au moment du mariage pour tous. Parce que les faits sont là, tout de même. J'ai été aux manifestations des veilleurs, j'ai entendu leurs discours, j'ai entendu Christine Boutin et consoeurs ... Sur ce coup, je ne suis pas sure que je sois celle qui n'entend que ce qu'elle veut !
      Je discute, je partage mes opinions avec les chrétiens (dont la marraine de Lili) qui eux ont aussi sont près à entendre mes idées ! Et cela se passe très bien. J'aime donc à croire que je ne suis pas si bouchée que ça ! Et heureusement qu'on n'a pas attendu que Lili ai la foi pour lui faire découvrir l'amour et la fraternité sans concession.

      Supprimer
  3. Je me demandais en effet ce que tu devenais :-)
    Je trouve que ce que tu as dit à ta fille est très juste et montre toute la filiation qui vous lie.

    L'important c'est qu'elle trouve sa voie, et surtout qu'elle n'oublie pas de garder de la distance, d'avoir son propre libre-arbitre.

    Nul doute qu'elle doit l'avoir.

    Biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On (j'en ai parlé à sa marraine, très croyante) pense qu'il faut qu'elle fasse son chemin.
      Elle va peut être passer par de légers extrêmes (peut être pour se confronter à Gots et moi, athées), mais avec l'âge, le temps, et notre aide (et sur ce coup je pense que sa marraine va mettre d'un grand secours), elle ira sur le "bon" chemin.
      Elle réagit toujours de façon extrême (même pour des détails) mais se ravise après (ça peut prendre un peu de temps, et parfois elle ne dit pas qu'elle a changé d'avis !). Il faut juste lui expliquer les choses calmement, ce qui n'est pas toujours simple, et lui laisser le temps d'y réfléchir.
      Bises

      Supprimer
  4. Quel joli billet ! À nos enfants. Que de surprises hein. Je parlerai pas de religions c'est pas mon truc. Mais j'ai trouvé le côté réaction de parents super.
    Tu devrais écrire plus souvent...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !
      Je vais m'y remettre, il y a pas mal de choses qui trottent dans ma tête ... Et puis il y a des choses qui se passent aussi ... D'autres surprises en préparation !

      Supprimer
  5. Beau billet en effet.
    Je suis un peu comme vous. J'ai toujours encouragé mes enfants dans leurs choix.

    La p'tite Lilou a des parents formidables je pense.
    Elle vous le dira plus tard, c'est sûr.

    P'tain, écris plus souvent :) :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup !
      Je vais m'y remettre, mais le baptême m'a pas mal occupé.
      En fait je m'étais promis de faire un cadeau à la marraine (et à sa famille), et ça m'a pris du temps vu que j'ai fabriqué 5 albums scrapbooking (cherche sur le net, et tu verras ce que c'est !!).
      En plus on a eu la bonne idée de changer de banque en même temps, ce qui n'a pas rendu les choses simples !
      Et puis je suis en plein délire photo ! Mais comme je l'ai dit à Petit Louis, j'ai des trucs à vous raconter, patience !

      Supprimer