Qui font le bilan du confinement



Je sais, je n'ai pas assuré.


Le confinement a fait revivre les blogs. On pourrait croire que le déconfinement va les remettre au repos.
Et c'est vrai que le mien pourrait donner cette impression.
Bon, en fait, j'ai des billets en brouillon, mais que je n'ai pas publié (ben oui sinon ils ne seraient pas en brouillon ! Merci cap'tain Obvious).
Il y a un dimanche, où je n'ai pas pu faire le kessekessé car j'étais plié en deux dans mon lit ! Il se trouve que j'ai parfois des règles extrêmement douloureuses, donc déjà désolé pour ça.

Mais si j'écris ce billet, c'est que je me suis rendue compte d'un truc.
Les derniers jours de confinement, peu à peu, je me suis sentie plus en paix avec moi même. 
Je ne sais pas comment l'expliquer. Je ne sais pas comment s'est arrivé.
Je pense que ce confinement m'a permis plusieurs choses :
Me reposer
Faire le deuil de ma relation en faisant une mini déprime
Repartir sur le bon pied.
Et tout ça sans que j'en sois vraiment consciente. 
J'ai bien ressenti des coups de mou, j'ai parfois dormi plus que de raison, et parfois eu des insomnies. Mais j'ai mis ça sur le confinement.

Mais c'est quand je me suis aperçue que je n'en voulais plus à Gots d'être ce qu'il est, que ça m'a fait réagir.
Et oui, parce que je suis partie avec beaucoup de rancœur, beaucoup de colère contre lui. Je lui en voulais pour tout. Je ne pouvais plus lui parler. Je ne pouvais pas avoir de ses nouvelles sans avoir des remontés acides. Je ne pouvais pas recevoir un mail sans avoir une forme de rage.
Je ne voulais pas de ça, mais c'était incontrôlable. Je lui en voulais. J'avais l'impression que tout ce qu'il faisait, il le faisait contre moi, par vengeance. Je transposais mes sentiments.

Et puis, il y a quelques jours, je me suis aperçue que tout ça c'était parti. Ou presque. Je ne dis pas que je ne suis plus du tout en colère, mais ce n'est plus irraisonné. Je me suis calmée, apaisée.
Cela fait un bien fou. C'est reposant.

J'arrive aussi de plus en plus à me dire que je ferais mieux de monter ma boite. Que je ne risque rien. La petite voix qui me pousse à le faire se fait entendre de plus en plus fort. 
Malgré tout, je cherche un job, pour remettre mes droits au chômage à jour. Il n'est pas sur que la boite pour laquelle je bosse d'habitude puisse me faire faire la saison. 
Le tourisme prend cher avec le confinement. Les gros sites vont surement s'en sortir, car les gens qui vont faire l'effort de visiter la France, auront le réflexe d'aller voir ces lieux. Mais les petits sites, les petites entreprises qui vont avoir du mal à faire de la pub, ça risque d'être beaucoup plus difficile de remonter la pente.

Bref, ce confinement a été pour moi plutôt bénéfique.
Je crois que j'ai pris conscience que j'allais effectivement divorcée. Parce qu'à la base, je voulais juste faire une pause, mais Gots a joué au con en s'inscrivant direct sur un site de rencontre. Ma décision de divorce a donc été prise un peu dans la précipitation, en réaction à l'action de la part de Gots.
Ce confinement m'a donc permis de digérer tout ça. Et je crois qu'en m'apercevant que, désormais j'allais me débrouiller seule après 22 ans passés avec quelqu'un, je pouvais bien aussi continuer en créant ma propre entreprise. 
Je ne sais pas si je vais y arriver, si je vais faire les derniers pas mais je sais qu'il s'est opéré un changement.

Commentaires

  1. Bonjour, je voulais vous présenter mon 3ème roman félin « TROPIQUE DU CHAT » (ISBN: 979-10-348-1430-5 / Christine LACROIX), une invitation au voyage sans bouger de chez vous, qui vient de sortir chez Evidence éditions. Il est disponible en broché et en ebook en librairie, chez la boutique évidence ou sur les sites en ligne :https://www.amazon.fr/dp/B084NYFSRL/ref=dp-kindle-redirect?_encoding=UTF8&btkr=1.  C’est un voyage exotique sur l’île papillon. Vous y découvrirez les paysages, la faune et la flore de la Guadeloupe avec pour guide Toussaint Louverture, un chat créole. Un road movie antillais qui vous emporte loin de chez vous. En voici le résumé : Toussaint Louverture est un général de cavalerie né en 1743 à Saint-Domingue. En 1791 il posa la première pierre d'une nation noire indépendante en Haïti. Toussaint Louverture est aussi le héros de «Tropique du chat». Un «Cat-ribéen» qui raconte son île d’azur et de jade à travers ses yeux de félin. Blanchette est une petite chatte métropolitaine qui vit sa deuxième vie en gris, et rêve de lapis-lazuli et d’émeraudes. Sept mille kilomètres d’océan les séparent. Mais le destin se moque des distances… Un extrait est à lire sur mon blog félin : http://chat-pitre.over-blog.com Colonne en bas à droite, dans « MES ECRITS ». Portez-vous bien. AMICHAT. CHRISTINE LACROIX

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire