jeudi 10 avril 2014

Qui trouvent pas de titre !





Il y a pleins de choses dans la vraie vie qui m'occupent en ce moment. 






Non pas qu'elles se bousculent, qu'elles se pressent et que je n'ai pas le temps de tout faire. Juste que lorsqu'il y a des choses importantes à régler ou qui se profilent, j'ai tendance à procrastiner grave !!

Quand on était dans les landes, Gots,en plus de son boulot de responsable d'agence, avait créer une petite entreprise en auto entrepreneur. 
Ça marchait pas mal.

Mais dernièrement, nous avons reçu une mise en demeure car nous n'avions, soi-disant, pas payé une (parmi tant d'autres) cotisation du régime des indépendants. Le problème est que le trimestre qui nous est réclamé, est daté après la cessation d'activité de Gots !

Je vais donc au tribunal la semaine prochaine pour tenter de défendre notre point de vue ! Je pense que je vais me trouver face à une machine bien huilée, à des gens habitués à ce genre de procédure.
David contre Goliath ! Je n'y vais même pas pour gagner, quand je vois ce qui est dit dans les forums sur ce genre d'affaire ... Mais bon on peut essayer !

Et puis, Gots (encore lui) cherchait un autre boulot depuis pas mal de temps. Plus ou moins activement. Beaucoup plus depuis un certain temps.
Cela faisait un moment qu'il ne supportait plus son patron. Ça devenait pénible à la maison. Je sentais bien qu'il n'allait pas bien.

Gots n'a jamais eu besoin de chercher du travail. Il a toujours été débauché par des chasseurs de tête, des cabinets de recrutements.

L'an dernier, il avait refusé un poste dans une centrale nucléaire. 
Il est plutôt loyal, et même s'il trouvait que son patron avait pas mal de défaut, il payait bien. Et puis, il voulait essayer de ne pas nous imposer un déménagement.

Et puis, dernièrement, son patron a décidé de pousser Gots (et son collègue) vers la porte. Sans le dire ouvertement, en faux cul (comme il a toujours fait !), tout simplement en arrêtant de payer les heures supplémentaires ! 

Pour une fois, Gots a pris contact le premier avec les cabinets de recrutement. Plusieurs postes lui ont été proposé. J'ai cru que j'allais rejoindre mes collègues tourangeaux !

Et en fait, la meilleure offre lui a été faite par une boite sur Blois. Il doit embaucher mi mai, on a reçu le contrat ce matin.

On ne part pas bien loin, mais il va falloir qu'on déménage quand même. 
Mes sentiments sont partagés.

Je commençais à avoir mes habitudes ici, et je sais que c'est important dans ma situation. Il va falloir que je reparte à zéro.
Lili Coquelicot va devoir, elle aussi, repartir de zéro. L'année de son entrée au collège, ça ne va pas être facile !
Préparer un déménagement, encore ! Je sais que cela va être stressant, j'ai peur de ne pas gérer.

Mais j'aime aussi découvrir de nouvelles choses.
J'ai envie d'avoir une maison au milieu des bois, en Sologne ça doit être possible.
Je me dis que l'année de mes 40 ans, et maintenant que je suis stabilisée, c'est peut être un signe, le signe d'une nouvelle vie qui commence vraiment.

Mais quand j'angoisse, quand je stresse, je procrastine.
Mais j'ai aussi, dans ces cas là, tendance à me réfugier dans la création. J'ai repris le scrapbooking pour ne pas penser, pour ne pas tourner en rond, pour dire que j'ai quelque chose à faire, ou plutôt autre chose à faire !

Bon promis, la prochaine fois, je vous raconte comment je risque de partir à la chasse à la grenouille dans ma piscine : ça sera beaucoup plus drôle !!