dimanche 21 juin 2015

Qui participent #radioblogueurs2015




Ah, ah !! Enfin !!




Ben oui, ça fait des jours que je vois les billets de certains qui poussent là et là !! C'est de la triche ! C'est aujourd'hui que ça commence.
Bref, cela fait quand même des jours que je me pose la question existentielle : qu'est ce que je vais proposer cette année ?
Le choix est toujours cornélien.
J'écoute beaucoup de musique, de tout et n'importe quoi. La radio, mes vieux CD (qui passent de moins en moins bien ... ce qui me rend furax et triste à la fois), sur Deezer.

Mais Lili Coquelicot a elle aussi son poste, et parfois, même si elle l'écoute dans sa chambre, on a le droit à des trucs pas forcément de notre goût ...

Comme ça par exemple !! Si, si !!


Elle adore Louane aussi ça en ce moment ! (J'ai cru comprendre qu'un garçon de sa classe adorait aussi ... Mais il parait "qu'il est trop petit de toute façon" !!) 


C'est dur parfois d'avoir une ado à la maison !!

Mais ce qui est rigolo, c'est qu'elle écoute aussi des choses que l'on aime. 
Elle a cette contradiction d'aimer certains chanteurs de sa génération mais aussi ceux que nous lui avons fait découvrir. 
C'est pourquoi j'ai choisi une chanteuse que l'on aime tous à la maison. Il a été difficile de choisir une chanson parmi tout son répertoire mais bon voici Juliette (et François Morel) avec "Mémère dans les orties" :


Voilà ! Je vous rappelle les règles (piquées chez Amy)

C’est quoi déjà la radio de l’été des blogueurs ?
La radio de l’été des blogueurs est une chaîne de blogs qui dure le temps de l’été (plus précisément du 21 juin au 21 septembre) son principe est simple, vous publiez un billet sur votre blog avec à l’intérieur
  • Un morceau musical qui a accompagné, accompagne ou accompagnera votre été (vous pouvez choisir toutes les formes de musique et tous les styles musicaux.)
  • Un texte qui présente (au choix) le pourquoi de votre choix, l’artiste, ou les circonstances qui vous ont fait choisir la chanson.
  • Comme dans n’importe quelle chaîne de blog, vous pouvez inviter d’autres blogueurs à prendre votre suite en les citant .
Pourquoi participer ?
  • Tout d’abord (et surtout) pour le plaisir de partager avec vos lecteurs un billet qui sort des thématiques habituelles de votre site.
  • Pour participer à un projet collectif et découvrir (ou redécouvrir) des musiciens et des mélodies
  • Mais aussi pour tisser des liens, rencontrer de nouveaux blogueurs et de nouveaux lecteurs, et faire découvrir votre blog et des blogs que vous appréciez à des visiteurs qui ne les connaissent peut-être pas encore.
Je ne tague personne, j'ai bien l'impression que c'est déjà bien parti !!

jeudi 18 juin 2015

Qui sont prises au dépourvu

Vous aussi ? Trouvez l'oiseau !



Dieu voit tout !



Vous ne me croyez pas, bande de mécréants ? Et bien je vais vous le prouver !


Vous avez lu mon billet sur le baptême de Lili Coquelicot ? C’’est celui juste avant celui là. Je vous conseille de le lire, sinon vous n’allez rien comprendre.


Donc, vous avez lu que j’avais eu des réticences, entre autre, à propos du prêtre qui avait baptisé Lili, et que j’avais (un peu) charrié la dame qui faisait la préparation au baptême.
J’ai publié le billet le jeudi 11.
Le vendredi, je vais chercher Lili au collège car il n’y a pas d’étude. Le temps de rentrer, tout ça, je m’aperçois que quelqu’un, dont je ne connais pas le numéro a essayé de me joindre, plusieurs fois.

Vous me voyez venir ? Non ?

Et en début de soirée, de nouveau un appel, de ce même numéro. Et là surprise, Don Machin au bout du fil !!
Sur le cul, que j’étais ! Heureusement que j’étais assise !
Il m’explique que des amis à lui sont tombés sur le billet et lui ont fait suivre. Il m’explique aussi qu’il est surpris de mon ressenti, qu’il n’est pas créationniste (qu’il le combat même), et que la communauté de Saint Martin n’est pas proche de l’extrême droite.
Tout ça gentiment, et que si je ressentais tout ça, que si j’avais un problème avec lui, pourquoi je n’étais pas venu lui en parler ? Ben oui, pourquoi ?

Mais pendant qu’il me parlait, je n’avais qu’un truc qui me passait par la tête : comment ses amis avaient eu accès à mon blog ? Je veux dire : comment ils étaient tombés dessus ?
Je ne pensais pas être suffisamment référencé pour être lu par d’autres personnes que des gens connaissant le monde des blogs !

Bref, on s’explique un peu. Gots qui était à côté de moi, et qui avait compris à qui je parlais, avait son sourire en coin, et devait peut être même se mordre les lèvres pour ne pas rire.

Don Machin me propose un rendez-vous. Et avec ma capacité à dire non, j’ai dit oui !

Quand j’ai raccroché, Gots a pu se laisser aller à rire, et à se moquer de la tête que je faisais !
Bien sûr, il s’était précipité, pendant le coup de fil, sur mon blog et avait lu le billet. Il me rassure, et me dit que ça va, y a pas de quoi fouetter un chat.

Bien entendu, j’ai mal dormi les nuits entre le coup de fil et le rendez-vous.
Pourtant je n’avais aucune raison.

J’ai quand même cherché, pour voir si on pouvait tombé dessus “par hasard”. Alors si vous cherchez les mots clefs que j’ai mis (baptême, conservateur, cuite …), bien entendu ça marche.
Mais si vous cherchez simplement baptême et le nom de la communauté, j’arrive en 7ème page ! Punaise je ne vais jamais jusque là !

Bref, j’ai été au rendez-vous : dans un bar, on a discuté autour d’une bière.
Je lui ai expliqué que je suis souvent dans la caricature, que je me moque régulièrement de tout. Je ne pense vraiment pas avoir nui.
J’ai toujours pensé qu’on ne se fait pas son opinion en lisant seulement quelques lignes.
D'ailleurs, je lui ai aussi dit que j’avais lu des choses positives sur sa communauté. Mais un blog n’est pas là pour être objectif, sinon ce serait un article de presse et je serais journaliste !

Bref, on a parlé de  la création de la Terre et de l’homme par Dieu, et effectivement, il n’est pas créationniste. Mea culpa !
Nous sommes tombés d’accord sur une chose (si, si !!) : ce sont des mythes ! Mais après la différence est à quoi servent ces mythes. Normal, ça dépend de quel point de vue on se place !

Pour Mme Lequénoix, j’ai utilisé une image que tout le monde (ou presque) connaissait, pour simplifier. Je ne la trouve pas dégradante. Caricaturale mais pas dégradante. Cela n'enlève en rien au travail qu'elle a effectué tout au long de l'année. Et je suis la première à me décrire dans des situations parfois peu glorieuse.


Bref, Don Machin préfère le terme de “classique” pour sa communauté, plutôt que conservateur : pourquoi pas. Mais ne s’offusque pas du pseudo que je lui ai trouvé, qui prouve pourtant mon manque total d’imagination quant à cet exercice ! Humilité et Sainteté !


Je crois que j’avais surtout un problème avec le baptême en lui même.
On imagine beaucoup de choses qu’en à l’avenir de ces enfants, à leur devenir. Et s’il devient punk ou militaire, s’il vote à droite ou s’il touche à la drogue : qu’est ce que je fais ?
Et Lili Coquelicot n’a pas fini de grandir, donc elle nous réserve encore bien des surprises. Mais c’est vrai que celle-ci je ne l’avais pas vu venir. Ou en tout cas pas imaginer !
Je n’arrivais pas à le digérer (et la somatisation c’est une de spécialité !), écrire ce billet, c’était comme mettre tous mes soucis sur “papier” (les partager aussi c’est vrai) et surtout pouvoir y mettre un point pour passer à autre chose. Comme à chaque fois.

jeudi 11 juin 2015

Qui ont assisté au baptême de leur fille

Il est long ce titre !



Mais je n’avais pas le choix, en fait.
Lili a fait le choix de se faire baptiser, et nous ne nous somme pas opposés à ce choix. Je ne pouvais donc pas écrire que j’avais fait baptisé ma fille. Et encore moins que je l’avais baptisé !
Bref, voilà pendant deux mois, on a un peu parlé que de ça à la maison.


Lili a été en école privée en CP et en CE1, et c’est là qu’elle a eu accès à la religion chrétienne. Et un jour, elle est rentrée de l’école, et elle nous a dit, tout simplement : “j’ai la foi”. J’avoue qu’à l’époque, je n’allais pas bien du tout, et qu’à part me faire sourire, je n’y ai pas prêté plus attention que ça.


Un autre jour, elle m’a dit “tu sais je suis sure de croire en Jésus, il a vraiment existé, il y a des preuves. Mais Dieu, je ne sais pas encore !”
J’avais bien ri ce jour là et je pensais que, parti dans ce sens, ça lui passerait !


Et puis elle nous a demandé à se faire baptiser. Là, je me suis dit qu’on n’était pas sorti du sable, mais on essayait de gagner du temps en lui disant d’attendre, on verra.


Mais ça ne lui passait pas, elle attendait en nous le demandant plus ou moins régulièrement.
Alors le jour où elle est entrée en collège privé, qui lui a proposé le baptême, elle a dit oui tout de suite !


Quand j’ai vu le prêtre du collège, j’ai commencé à m’inquiéter. Ce cher monsieur s’est présenté à nous en soutane (sic !), en nous disant qu’il s’appelait Don Machin (oui oui, comme Don Camillo !).


Elle a donc suivi une préparation au baptême pendant l’année scolaire, donné par une Mme Lequénoix en puissance (enfin de visu car je ne la connais pas ! Mais j’ai le droit d’avoir des a priori de toute façon !).
Quand j’ai été à la réunion et que j’ai entendu le discours de Don Machin, j’ai vraiment fulminé. Il nous a résumé la teneur des cours à la préparation à la communion et à la profession de foi (puisqu'il ne fait pas les baptêmes), et j’ai compris qu’il expliquait, donnait à croire les textes au premier degré, le créationnisme de base !


Ça a été le premier clash entre Lili et moi ! Après l’orage, on a quand même réussi à parler.
Je lui ai expliqué qu’elle ne devait pas renier tout ce à quoi elle croyait avant, qu’elle aimait la science, qu’elle pouvait vivre dans le 21ème siècle et avoir la foi.
Que sa foi était au fond de son coeur, et que ce que disait Don Machin n’était qu’une interprétation des textes par rapport à propre foi. Et que parfois les hommes d’Eglise se trompaient.
Qu’elle avait le droit de ne pas être d’accord avec lui, mais que ça ne remettait pas en cause sa foi, et l’amour que Dieu avait pour elle.
Et surtout, je lui ai rappelé qu’elle avait choisi un parrain qui venait de faire son coming out, et que sa religion n’acceptait pas ce genre d’orientation. Mais que justement en faisant ce choix, elle faisait preuve d’intelligence, d'amour, d’ouverture et de bienveillance envers tous les êtres humains. Bien plus que les hommes qui interprètent les textes ! Et que c’était ça la vraie foi !


N’empêche, c’est Don Machin qui l’a baptisé, cérémonie traditionnelle, chasuble pour lui et capes blanches pour les baptisés.
J’en étais malade. Mais ça a été fait.


Je me suis pris une cuite pour oublier !
lanternes aux vœux que nous avons lancés

Et je me suis renseignée sur le Don Machin, il fait parti de la communauté Saint Martin. On la dit proche de l’extrême droite, influencée par l’esprit charismatique et le courant conservateur sinon “restaurateur”, elle a été fondée une dizaine d’années après le concile Vatican II.


Ça promet : elle veut faire sa communion !