jeudi 27 mars 2014

Qui enlèvent leur soutif !

Photo





Comme je l'ai dit dans d'autres billets, je (re)commence à m'habiller.


Je parcours donc le net et les magasins.

Pour me mettre au gout du jour : il est vrai que sorti de mon jean et des basiques tee shirt, pull, je n'étais pas trop au fait de la mode.

Je farfouille aussi sur les blogs tenus par des modeuses rondes mais et qui osent et assument. Je ne suis pas sure d'en être encore là, mais j'avance. Et je m'aperçois qu'il est possible de vivre autrement qu'en ressemblant à un sac à patates ou en essayant de passer inaperçu !

Je vais de plus en plus sur des sites qui t'aident à comprendre comment mieux t'habiller, qui te donnent des conseils, qui t'aident aussi à prendre confiance en toi. Et dont les combats sont mes combats !

En premier, j'ai appris comment je devais m'habiller en fonction de mes formes.

Et oui, j'ai découvert que l'on ne devait pas toutes s'habiller pareil, de la même façon, avec des vêtements de différents coupes. Je m'en doutais un peu, bizarrement, je me suis aperçue, il y a bien longtemps, que la mini jupe ne me sied pas si bien que ça !

Selon les grandes dames (et surement messieurs, je ne suis pas sexiste) de la mode, il existe différentes morphologies que l'on qualifie avec des chiffres et des lettres.
Qui que vous soyez, vous ressemblez plus ou moins à une de ces lettres ou à un chiffre : A, O, X, V, H ou 8. J'ai toujours pas compris si j'étais en X ou en 8 ! Chiffre ou lettre ? Laurent Romejko sort de ce corps !

Et parmi les conseils, il y en a sur les soutiens-gorge.
Bien entendu (en fait non, peut être que vous ne le savez pas), quand on a une forte poitrine (et c'est mon cas), on a besoin d'un bon maintien.
Il faut donc savoir bien choisir son soutif. J'avoue que je ne l'ai jamais vraiment fait. Non pas parce que je ne le savais pas, seulement parce que je savais que mes finances ne suivraient jamais !

Un bon soutien gorge (top qualité avec tout ce qu'il faut là où il faut !) et joli (ben oui, parce que le truc mémère, t'es gentil mais je n'ai pas encore l'âge, hein !!), ben faut compter une petite centaine d'euros !
Ça pique un peu !
Surtout que tu n'en as pas qu'un à acheter !

Alors si, en plus, tu veux un ensemble, tu rajoutes bien évidemment des euros ! Là tout dépend du modèle  de bas choisi, mais ne te fis pas à la quantité de tissu !
Si en plus tu exagères en réclamant du sexy, ben ... en fait, t'as le temps de faire des économies parce que tu cherches, tu cherches ...

Bref, je n'avais pas vraiment le top du top mais j'essayais de me débrouiller !
Dernièrement j'ai découvert un truc hallucinant dans le rayon lingerie des grandes chaines de magasins : les soutiens gorges coqués ou paddés !
"Ce sont des soutiens gorges dont les bonnets sont renforcés par la présence de mousse plus ou moins dense ou de coque qui offrent plus de rigidité" (dixit un site de lingerie). 
En gros, les fabricants de lingerie rembourrent le soutien gorge, comme le feraient des pré-ados, mal dans leur peau !

Vous me direz, ça existait déjà ! Oui, mais maintenant dans ces grandes chaines de magasins (où l'on trouve de quoi s'habiller assez facilement en grandes tailles) on ne trouve quasiment plus que ça ! Vraiment ! Je vous jure !

Et surtout, surtout : même pour les grandes tailles !!

Non mais t'imagine ! J'ai déjà une poitrine généreuse, comme on dit.
Et maintenant, quand je mettrais un soutif, j'aurais une poitrine encore plus "généreuse" ! Euh, comment dire en restant polie ... ça va pas non ?!?

Je me fais pas chier à porter de la lingerie modelante, gainante et sculptante pour paraître légèrement plus mince (si si ça existe ! Pas très jolie, pas toujours confortable mais très efficace quand il s'agit de tricher un peu !) pour me rajouter des centimètres en tour de poitrine !

Je n'ai pas rêvé d'une opération de réduction mammaire  pendant des années pour que des andouilles de fabricants décident un beau jour que même les grosses poitrines auraient des soutifs qui les grossiraient encore plus !! Quel bande de naze !

Bon j'en ai quand même essayé un, pour voir : peut être avais je une idée préconçue ?!
Ben non !

Déjà, niveau maintien, tu repasseras ! Tu te demandes même à quoi il te sert vraiment. Si toutes les fortes poitrines se mettent à porter ce genre de truc, dans dix ans, c'est success story pour tous les chirurgiens esthétiques, je te le dis !

En plus, comme ça ne maintient rien, tu n'as pas intérêt d'être en retard à un rendez vous, et d'être obliger de courir ! Je suis pas sure qu'après ta course, tes seins arrivent dans le bonnet dans lequel ils sont partis ! C'est sympa quand tu arrives, déjà essoufflée à ton rendez vous, excusez moi, et d'un geste fin et délicat, tu remets tes seins en place dans ton soutien gorge ... Hum !

Et la sensation ... D'avoir deux trucs durs sur et sous les seins, pas agréable du tout !
En fait, t'as même l'impression que y a déjà quelqu'un dedans !!

Bref, je suis un peu désappointée ! C'est déjà un véritable chemin de croix pour se trouver des fringues correctes et abordables, maintenant cela va devenir le même calvaire pour les sous vêtements !

mardi 25 mars 2014

Qui vous souhaitent


Une bonne journée mondiale de la procrastination !!

Ben oui, je pouvais pas la louper celle-là, je suis quand même une pro dans ce domaine !
Sur ce, je retourne à mes affaires en cours, que je ferais demain bien sûr !!

vendredi 21 mars 2014

Qui répondent à P'tit Louis !

Ben oui, nous on fait des selfie de nos pieds !! 






Enfffiiiiinnn !!!!




Bien entendu, ça fait un moment que j'y pense à ce billet-réponse. Il tourne et il tourne tous les soirs dans ma tête. Mais impossible de sélectionner UNE seule paire de chaussures.

Et peu à peu me reviennent en mémoire les différentes paires de tatanes que j'ai usé jusqu'à la corde, que je ne quittais pas.

Je me souviens au lycée ma mère qui me disait : 
"tu pourrais porter quelque chose de plus féminin". 
Et moi qui lui répondait : "c'est féminin toutes les filles en portent" à propos de mes chaussures de l'époque, qui ressemblaient plus à des pataugas qu'à des escarpins !

Et puis à la fac, ma première vraie paye. J'avais bossé pendant 3 mois dans une conserverie (je vous le déconseille si vous voulez continuer à manger des conserves !).
Et je rêvais de m'offrir un pull orange (mon père l'a fait rétrécir au premier lavage ... A l'époque y avait que Benetton qui faisait la couleur que je voulais : il m'avait coûter un bras !) et les fameuses Doc Martens !!

Ah mes Doc montantes 10 trous !

Je chausse du 40, mais le vendeur me conseille de prendre une pointure au dessus. J'essaie les 2. Je trouve que le 41 me fait un trop grand pied, et le 40 a l'air de m'aller. Conclusion : tendinite du talon d'achille !! Si si !!
Bon après avoir réussi à les faire, je ne les ai plus quittées pendant quelques années. Bizarrement je ne sais pas ce qu'elles sont devenues.

Ce n'est pas la seule paire de pompes que j'ai portées malgré le fait qu'elles ne soient pas tout à fait à ma pointure ! Maso ? Peut être. Mais quand j'aime une paire, je ne la quitte pas !!

J'avais vu une paire de basket (mais pour la ville) de grande marque sur internet, il y a quelques années. Il y avait une énorme promo dessus et elles étaient juste magnifiques. Je les achetés à ma taille. Mais il m'aurait fallu une demi taille en plus, je ne les ai pas renvoyées : elles étaient magnifiques !
J'ai décollé la semelle et j'ai eu un mal de chien pendant des mois à chaque fois que je le mettais mais elles étaient magnifiques !! 
Il y a aussi ma paire de mocassin orange (je crois que je les avais achetée pour aller avec le fameux pull !). Elles me font toujours un peu mal au pied au bout d'un moment, c'est pour ça qu'elles ne sont pas usées depuis 20 ans, mais je les aime bien !!


Je n'ai jamais été très godasse. Pour moi, avoir une paire pour l'été et une paire pour l'hiver, c'était suffisant. Par contre, je prends énormément de temps pour choisir. Ben oui, si je dois en avoir qu'une autant que ce soit la bonne !! Et ça ne fait pas longtemps que je porte des talons ...

J'avais donc deux paires de bottines noires, basiques, pour l'hiver. Une que j'avais acheté dans une chaîne de magasins et qui m'a lâché au niveau de talon il y a peu de temps.
Et j'avais trouvé à peu près la même paire, mais de meilleure qualité, et bien plus chaudes, dans un petit commerce de quartier dans les landes. Pourtant je n'arrivais pas à remettre la main dessus depuis un an. Patmol, lui, y est arrivé en peu de temps !!


Et pour l'été, une paire de tong achetées, tous les ans, pas cher, un peu rigolotes, et une paire de birkenstock qui m'a été donnée par ma sœur ! Super qualité et vraiment confortable !


Ce qui est rigolo, c'est que j'ai une sœur complètement raide dingue de souliers (et de fringues aussi d'ailleurs !). Elle a forcément la paire qui va bien avec telle jupe ou tel ensemble !! Elle doit bien dépasser la cinquantaine de paire, et c'était assez délirant de savoir qu'elle arrivait à tout faire tenir dans son appart de 30 m² !!
Je trouvais ça un peu inutile, mais ça me faisait rire !

Et puis j'ai commencé à changer, à me sentir mieux dans mon corps. J'ai toujours admiré ma sœur pour ça (entre autre), elle a un style, elle assume ses formes. Et c'est ce que je commence à vivre, peu à peu.

Alors j'ai commencé à traîner dans les magasins, mais aussi pas mal sur internet où on trouve quand même plus de choses pour les grosses que dans les boutiques de province.

Et je me suis découvert un côté fashionista que je ne me connaissais pas !!

J'ai donc commencé à m'acheter des chaussures, non plus passe partout (non, aucun nain n'a été maltraité durant l'écriture de ce billet), mais plus en rapport avec les tenues que je portais. Des trotteurs blancs, d'autres marron clairs, des nus pieds à petits talons pour les fêtes ...


Et quand on n'a pas beaucoup de d'argent, on attend les soldes mais on va à la recherche de tous les bons plans. Les sites d'enchères et de ventes privées sont pas mal pour les grandes tailles : on trouve des marques de bonnes qualités, originales et à des prix vraiment abordables !

C'est comme ça que cette année, je me suis achetée une paire de chaussures à talon compensé pour 5 euros et une paire de bottes pour 30 euros !!


Cela faisait des années que je rêvais de m'offrir une paire de bottes mais quand on est gros, que l'on fait du sport, bref qu'on a mollet fort, ce n'est pas facile de trouver et à un prix raisonnable.

Et je ne vous parle pas de mes paires de baskets pour aller courir et de mes patins (je crois que c'est berrichon comme expression, mes pantoufles quoi !) que j'use à la vitesse de l'éclair et dont un a mystérieusement disparu ce matin même !!


jeudi 20 mars 2014

Qui vous conseillent






Je vous conseille de regarder une reportage sur la bipolarité qui est passé sur France 5, mardi soir.






Donc, il vous reste 5 jours pour le regarder sur Francetv Pluzz.

J'avoue que lorsque j'ai regardé le teaser, j'ai pris peur !! C'était du grand n'importe quoi !

Clique pour voir ! teaser dans la peau d'un bipolaire


J'ai cru que c'était une fiction, genre thriller ! Les codes étaient tous là : violence, couteau, angoisse, larmes. Mon sang n'a fait qu'un tour. "Putain", je me suis dit (oui je suis très mal polie parfois !). 
On va encore raconter de grosses conneries,  faire du sensationnel, mais sur france 5 ça parait étrange et puis le texte du teaser n'est pas totalement faux. Je ne comprends pas ... Qu'est ce que ça veut dire ?

En plus je venais d'entendre au journal de M6, qu'il parlait d'une personne atteinte de psychose maniaco-dépressive ! On n'utilise plus ce terme depuis 10 ans, voir plus ! Et j'ai oublié de les pourrir ! Oui je sais ça ne sert à rien, mais ça soulage !

Bref, je n'ai regardé le reportage que ce matin, en streaming. Et ben en fait, il est pas mal fait. Bon, y a une chose qui ne va pas, et pas des moindres, c'est le Dr Gay qui est dedans !
Ce monsieur ne considère pas la cyclothymie comme une forme de bipolarité. En gros, pour faire court, pour lui, je ne suis pas bipolaire ! 
Ce qui fait, que l'on entend comme commentaire qu'il y a environ 1% de la population atteinte de bipolarité ! Oui si on compte seulement les formes "simples".

Mais sinon le reportage est bien conçu.
On fait parler les gens sur leur maladie, les différentes phases, les conséquences sans émotion larmoyante, avec réalisme. Enfin, on voit des bipolaires stabilisés mais pas complètement drogués. 
Ils vivent une vie "normale", certains travaillent, d'autres reprennent vie peu à peu.

Ils développent des idées comme le bien être et la toute puissance que procure l'hypomanie, et cette sensation un peu étrange de savoir que l'on ne pourra plus y être alors que l'on a aimé. 
Ils ne parlent pas de la perte ou de la baisse de certaines fonctions cognitives, de la baisse de concentration ou de la diminution de la créativité lors de la stabilisation, qui pour moi sont très handicapantes à l'heure actuelle. Mais surement parce que je m'en suis toujours servie à plein régime, étant haut potentiel, et je n'accepte pas d'être moins performante.

Malgré tout je me retrouve dans tous les témoignages. Même si, effectivement aucun n'est cyclothymique. 
La différence ? Eux parlent de haut et de bas bien défini. La cyclothymie comprend des cycles qui peuvent mélanger la dépression et l'hypomanie. 
Comment est ce possible ? Et bien, vous êtes cloué dans votre lit, dans l'incapacité de bouger, en dépression et pourtant dans votre tête, c'est tout le contraire, les idées fusent, et par milliers ...Ou le contraire : votre corps a besoin de bouger tout le temps, mais votre tête n'a qu'une envie : ne plus vivre ! Sensation terrible...

Mais ce qui m'a le plus parlé, je crois, c'est la fin. Lorsqu'on parle de bipo-éducation (dans le reportage, je crois qu'il parle de psycho-éducation). Peut être parce que je suis plus dans cette phase maintenant. 
Nous avons tous en commun l'hypersensibilité, la créativité, l'affectivité, l'originalité, l'authenticité, la spontanéité, la générosité et pourtant nous sommes tous différents. 
Malgré ces qualités, nous sommes impitoyables vis à vis de nous mêmes. La plupart n'ont même aucune estime d'eux mêmes.
Et avec tout ça, il faut que l'on arrive à prendre soin de nous, à travailler à être bienveillant vis à vis de nous même (j'ai envie dire : et la marmotte ...)

Le pire, c'est que le Dr Hantouche n'arrête pas de me le dire. 
Mais pas facile dans un monde qui vous a rejeté jusqu'à présent, enfin où vous n'aviez pas votre place. Et où les qualités pré-citées ne sont pas forcément des forces à toute épreuve.
Pas facile de trouver la force de prendre le temps de se soigner quand l'argent ne rentre pas. 
Pas facile de regarder sa famille, ses amis en face, tous les jours, avec tous ses souvenirs douloureux. 
On aimerait parfois plus de compassion, de compréhension, de fierté dans leur regard, quand la stabilisation est là. Même si le fait qu'ils soient restés est la plus belle preuve d'amour et de patience.

Comment aborder le premier jour du reste de sa vie ? 
La question est posée à la fin du reportage, et je me la pose aussi. Même si je suis stabilisée depuis plus de deux ans, j'ai encore un gros travail sur moi pour entrevoir le reste de ma nouvelle vie.

A vous de voir :


PS : je ne sais pas inclure une vidéo (autre que youtube, bien sur) sur mon blog !! Oui je suis un boulet pour vous, mais vous savez dans ma campagne, je suis considérée comme une geek !! Tout dépend de quel point de vue on se place !!

vendredi 14 mars 2014

Qui exagèrent !






C'est ce que vous vous dites, n'est ce pas ?






Ben oui, j'avais dit que j'écrirai un peu plus souvent, que j'essaierai d'être un peu plus présente. Et voilà ! Des semaines sans donner de nouvelles, pas une ligne ! 
Et pourtant on m'a donné du boulot (j'y pense, j'y pense) !

Bon, en même temps, ce qui habitait Paris et qui voulait vraiment voir, il suffisait d'être au Halles le 22 février !! C'était très sympa : le happy hour dure plus d'une heure, la bouffe n'était vraiment pas mauvaise et la compagnie vraiment agréable !

Alors voilà, si je n'ai pas écrit c'est juste que j'ai été occupé à autre chose (c'tte bonne blague !)

Je ne vous ai même pas présenté Patmol mieux que ça. C'est un mâtin espagnol. Race peu connue (voir inconnue) en France, on essaie de la réhabiliter en Espagne après sa quasi disparition. C'est une race rustique, qui servait à la conduite des troupeaux de brebis, pour combattre le loup et l'ours !
Quand on n'a plus eu besoin de lui, la race s'est éteinte peu à peu. Aujourd'hui, les espagnols tentent de remettre les standards de la race à jour.

Bref, c'est un chien qui aime vivre dehors qu'il vente, pleuve ou neige ... 
On le laissait donc dehors (puisqu'il ne voulait peu rentrer), en le surveillant depuis la fenêtre de la cuisine malgré tout, car il venait d'arriver. Depuis la fenêtre, car je ne sais si vous vous souvenez, mais il y a peu de temps, il pleuvait ! Et de la cuisine, car c'est celle qui donne sur le terrain !

Et il se trouve qu'un jour, en préparant mon thé, je regarde par la fenêtre, comme à mon habitude, et j'ai l'impression que Patmol est vraiment loin. En fait il est tellement loin qu'il est dans le terrain du voisin !

Et merde !! J'ai déjà eu des problèmes avec ce même voisin et Crockdur !
Je prends la voiture, je vais chez le fameux, lui explique la situation, me fait sermonner (Grrr...) et récupère mon chien !

Vu sa taille et sa détente, on a supposé de suite qu'il avait sauté par dessus le grillage. Nous voilà donc, Gots et moi, sous la pluie, à remettre des piquets et rehausser le grillage, un peu avec les moyens du bord !

Et pourtant dimanche matin, 8h30, Gots me réveille : Patmol est de nouveau chez le voisin ! Et il ne l'a pas vu sauté ! Me voilà donc repartie, mais là discrètement pour ne réveiller personne. Je retrouve Patmol en train de "jouer" avec les poules ... 

On ne comprend pas comment il a fait. On a pourtant fait le tour du terrain avant l'adoption. 
Crockdur a été un chien fugueur, qui m'a donné de sacrés sueurs froides. Mais c'est un chien qui passait en force, sans chercher les subtilités !! Il passait sous le grillage, en arrachant si nécessaire.
Patmol s'est révélé un chien tout en finesse, qui donne l'impression de réfléchir (contrairement à Crockdur !)

A 13h30, j'étais donc dehors avec lui, pour le surveiller et commencer à lui apprendre le rappel. Et tout à coup, je le vois passer entre le grillage du voisin et l'écurie. Je pense qu'il a trouvé l'ancien poulailler. En fait, non, il a trouvé un tout petit passage, entre le grillage et le poulailler. Un truc qu'on n'avait évidemment pas vu, dans les ronces, si étroit que Crockdur n'aurait surement pas pu passer !

Et là, pour le récupérer, ça n'a pas été facile, il avait décidé d'aller visiter bien plus loin. Mon voisin est un producteur de fruits (j'habite une région de producteurs pommes !!) et légumes : vous imaginez la taille du champ ...
Après une heure de course dans les pommiers, sous la pluie et dans la boue, je l'ai récupéré, plutôt content de sa petite ballade !

Nous avons donc fait le nécessaire pour qu'il ne puisse plus s'enfuir, mais comme je suis d'une nature inquiète, je restais dehors avec lui.
Si vous avez tout suivi, et que vous avez réussi à faire la déduction qui s'impose, en éliminant le superflus dans tout ce que je viens de dire, vous avez l'équation suivante : 
chien rustique + pluie = Hiéléna pourrie !!
Ben oui, il restait des heures dehors, alors je restais pas mal de temps avec lui, pour le surveiller, pour me rassurer et pour lui apprendre les endroits où je ne voulais pas qu'il aille.

Avec la pluie et la boue, dès qu'ils (Crockdur, après des années passées sur le canapé, a décidé que lui aussi pourrait être rustique !) m'approchaient pour jouer ou pour se faire caresser, ils donnaient l'impression de se servir de mon jean comme d'une serviette pour se sécher. 
Dès qu'ils courraient près de moi, j'étais immaculée de taches de boue qu'ils envoyaient avec les pattes, et bien entendu le fait de rester sous la pluie me rendait resplendissante !

Le sol de la maison subissait le même sort, on vivait au Moyen Age ! C'est comme si on avait de la terre battue à la place du carrelage tellement les chiens déposaient toute la terre (transformée en boue) du terrain en rentrant et en se séchant !

Donc ces dernières semaines, j'ai passé mes matinées dehors à calmer mes angoisses, sous la pluie. 
Après je tentais désespérément d'avoir une maison à peu près propre, et l'après midi, je me reposais en regardant la télé : sur france 4, il rediffuse Urgences ! 

J'ai découvert ça quand je suis tombée malade, il y a quelques semaines. 
Argh ! Doug Ross ou le beau George Clooney, le tout jeune (quoi que même l'actuel dormirai dans ma baignoire, pas sur que j'irai dormir dans mon lit !), suivre ses aventures avec l'infirmière Hattaway, fondre en larmes à la mort du Dr Greene, connaître tous les termes médicaux comme si vous étiez médecin, voir évoluer les personnages comme si c'étaient vos amis !
Revoir les épisodes où j'ai entendu pour le première fois les mots maniaque, dépression et bipolarité comme une même maladie. Me souvenir des conséquences ...
Bref, une petite piqûre, et je suis redevenue accro !! 

J'ai aussi découvert Luigi's Mansion 2 sur la console de Lili Coquelicot ... J'ai mal au pouce à force d'avaler du fantôme !!

Et puis, j'ai été voir ma banquière. Ben oui, c'est pas le tout d'avoir réussi à arrêter un crédit, il fallait que je discute d'un moyen d'avoir un peu de trésorerie ...
Elle a beaucoup d'humour ma banquière !! Mais pas le même que le mien ! "Si vous aviez 300€ de plus en revenu, on pourrait faire quelque chose pour vous" Ben si j'avais plus de revenu, je serais pas là pouffiasse !! On ne prête qu'aux riches, dirait mon père !

Bref, elle m'a conseillé d'utiliser ma réserve d'argent, vous savez les crédits révolving !! Avec un taux si perché que vous ne savez même pas ça pouvait exister !! Et quand Gots aura son nouveau boulot (il a un entretien en ce moment même), elle pourra nous aider ...
Et à part ça elle fait quoi comme métier, ta conseillère ? Ben c'est à se demander ! Je suis partie en claquant la porte !
Mais ça c'est une autre histoire ...

lundi 3 mars 2014

Qui ont pleuré ...


Vendredi en fin de matinée, on s'est absenté.





Lili Coquelicot avait participé toute la semaine à un atelier de magie, et son groupe faisait un petit spectacle. Gots étant en arrêt de travail, il pouvait y assister, et ça, ça faisait très plaisir à Lili !!

Et oui, Gots s'est fait une légère déchirure musculaire à l'épaule. En même temps, je suis étonnée qu'il ne se soit pas fait mal plus souvent depuis qu'il fait ce métier, à force de soulever des bouteilles gaz d'une centaine de kilos, plusieurs fois par semaine, entre autre ...

Nous sommes donc allés voir Lili faire des tours de magie. Pendant ce temps, le facteur est passé à la maison et a laissé un recommandé.

Quand j'ai ouvert la boite aux lettres, et que j'ai vu la lettre, mon estomac s'est noué, vu notre situation financière ...
Gots a pensé que c'était son patron qui a tendance a envoyé des lettres recommandées au moindre problème, au mieux d'en parler en face dans son bureau ...

Bref, on était mal !

Ce qui est dingue, c'est que ça devient compliqué pour comprendre comment récupérer un recommandé !

Tu as un papier collé qui te dit que le facteur repassera demain, même si tu n'es pas là (ah bon, ben à quoi ça sert alors ?!), mais que tu peux aller sur internet pour choisir une date de passage.

Après, en décollant le papier, on voit l'autre papier (celui qu'on détache de l'enveloppe), qui nous dit qu'on pouvait aller le chercher l'après midi même, à la poste d'un village (assez grand pour avoir une vraie poste !) ou le lendemain au relais poste de l'épicerie de notre village !

Comme on voulait savoir, Gots a décidé d'aller à la poste après manger.

Il m'a téléphoné dès qu'il a ouvert l'enveloppe :
"Tu as gagné, tu as réussi. C'est le tribunal d'instance."

J'ai pleuré ... de joie, de soulagement !
(Souvenez-vous, j'avais entamé une démarche pour arrêter le paiement des mensualités de notre crédit immobilier, grâce à un article du code de la consommation.)

Le tribunal d'instance :
"Ordonnons la suspension de l'exécution des obligations de Monsieur et Madame Cyclo pendant un délai de deux ans en suite du prêt qui leur a été consenti par la banque ;

Disons que Monsieur et Madame Cyclo rembourseront les échéances reportées en 24 mensualités à compter du terme contractuel défini dans le contrat de prêt ;

Disons que, durant le délai accordé, les sommes dues au titre des prêts considérés ne produiront pas intérêts ;

Disons n'y avoir lieu à inscription au Fichier des incidents de crédits aux particuliers s'agissant du prêt susvisé."

Voilà, j'ai réussi ...à faire que l'on va se sortir la tête de l'eau, on va pouvoir de nouveau respirer. Depuis des mois, on coulait peu à peu, on vivait en apnée. 

Et j'avoue que j'aurais aimé voir la tête des banquiers en recevant la décision du tribunal ! 
J'ai tenté de négocier, j'ai essayé de trouver une solution pour ne pas en arriver là. Je n'ai jamais reçu de réponse : je les avais prévenu !

J'avoue aussi que j'ai été super malpolie et qu'un chapelet d'injures contre cette put*** de banque est sorti pour exprimer ma joie de les avoir enc*** ! 
Même si tout ça est légal, même si je suis dans mes droits et que je ne les ai pas pris par derrière, sans les prévenir, ils n'ont rien fait pour nous aider.
Je n'dis pas c'que j'pense, mais j'pense c'que je dis.
Quand je vois c'que j'vois, et c'que valent nos vies
Pas si surprenant, qu'on soit malpolis. ..."Allez vous faire... !" (AVF de Stromae)
Cette victoire a un goût de merveilleux, de "je suis capable",  et ça c'est fantastique !!!