dimanche 18 octobre 2015

Qui ont fait un truc bizarre, dingue, débile ou génial (entourez la bonne réponse)






Alors voilà, vous pourrez entourer la bonne réponse dans le titre à la fin de ce billet.




Ces derniers jours ont été chargé.
J’ai donc été dans les Landes, et j’ai mis la maison en vente. J’ai commencé à recevoir des appels de sociétés, qui avaient soi disant des acheteurs, et qui n’attendaient que mon accord pour diffuser mon annonce.
Mon accord et une avance de frais compris entre 500 et 900 € … Bien sur, je me suis fait avoir la première fois, et j’ai écouté le discours de la petite dame en entier. Puisqu’à la base, on t’appâte avec le fait que c’est gratuit et sans commission ! Ben oui parce que ce n’est qu’une avance, un investissement qui vous sera rembourser par l’acheteur …
La dernière, la 6ème en fait, elle s’est fait pourrir. Je n’en pouvais plus ! J’en suis désolée pour elle mais vraiment ça m’a agacé. Surtout quand je lui ai dit direct que je n’avais pas l’argent, elle a continué son argumentaire, et ça, ça m’énerve !

Bref, en même temps, je postulais à des tas d’annonces d’emploi. Au bon d’un moment, j’ai réussi à décrocher un entretien d’embauche.
Bon juste pour un poste de téléconseillère, en intérim mais au moins ce n’était pas pour vendre des assurances, mais pour prendre des commandes pour une grande marque de café (what else ?) ou pour dépanner des utilisateurs d’un robot de cuisine multifonctions (haut de gamme).
Mais je n’ai pas eu le poste. Je pense que je n’ai pas su dire les choses qu’il fallait lors de l’entretien, je n’ai pas su me “vendre”. Cela fait longtemps que je n’avais pas été à un entretien d’embauche, j’étais stressée au possible.

Mais en attendant la réponse, je traînais sur internet, et sur facebook, j’ai vu un post qui disait qu’il cherchait des gens dans l’éducation nationale. J’ai cliqué, et j’ai pu constater que les concours étaient ouverts aussi sans condition de diplôme, mais avec 5 ans d’activités professionnelles en contrat privé.
Alors, après aucune réflexion, ou presque, je me suis inscrite !
A la base, j’aurais bien aimé m’inscrire pour être CPE, mais le concours n’est pas ouvert sans diplôme.
Donc je suis inscrite au troisième concours du CAPES de lettres modernes !!

Je n’ai que 6 mois pour me préparer, cela fait 20 ans que j’ai quitté la fac et je ne suis même pas sortie avec un DEUG, tout ça (et encore plus) sont des raisons valables pour dire que c’est totalement dingue. Mais c’est fait !
Ne pas le tenter serait dommage, et rater la seule chance que j’aurai un jour de devenir prof ! Je crois que je m’en voudrais si je ne la saisissais pas.

Donc, je vais passer les 6 prochains mois enfermée dans les bibliothèques, à bûcher comme je ne l’ai jamais fait auparavant !

Par contre, je ne suis pas contre un peu d’aide ! Je vous mets les liens les descriptifs des épreuves. Si vous (ou autour de vous) pensez avoir des documents qui peuvent m’aider à être plus efficace, plus rapide : je prends !! Vraiment.

lundi 5 octobre 2015

Qui vont faire un "voyage"








Gots est en vacances, 




On avait décidé de faire pleins de trucs que l’on laissait traîner depuis trop longtemps.
Bon j’avoue on a encore pas mal glandouillé pendant les 2 premières semaines. Gots avait besoin de repos (on se trouve les excuses que l’on peut). 
J’ai bien essayé de faire quelques trucs mais il y eu des dommages collatéraux : je me suis fait tomber la table sur le gros orteil (...) et je me suis déplacée le nerf sciatique ! Rien que ça.

N’empêche, il y a un truc que l’on avait prévu, et qu’il faut absolument que je fasse, c’est m’occuper de la maison que nous avons dans les Landes.
Elle est toujours à vendre, et l’on peut dire que l’agence immobilière n’a pas été très réactive sur ce coup.
Nous n’ont plus, remettant toujours à plus tard ce dossier, trouvant toujours les meilleures excuses.
Mais j’ai de bonnes excuses : la distance, et surtout, j’aimerai oublier toute cette partie de ma vie.

Mais il me reste cette maison, comme un boulet attaché à mes pieds, qui me rappelle sans cesse, tous ces mauvais moments.

La famille, les amis nous demandent régulièrement où ça en est. Et à chaque fois que l’on m’en parle, j’ai cette impression que l’on ajoute du gros sel sur une plaie qui n’est pas cicatrisée.

Cette maison est une plaie pour moi. Elle représente ma dépression, mon pêtage de plomb, mon internement en clinique … Et tout ça dans un ordre dont je ne me souviens même pas !

Je ne me souviens pas de moments précis, mais juste cette souffrance  au pire de ma dépression.
Cette impression que si je retourne là bas, je vais retourner dans le gouffre, que je vais devoir affronter quelque chose. Mon passé.

Une plaie au quotidien, au présent, ce sont les soucis financiers, et ma procrastination face à cette situation. Cette incapacité à gérer, à faire face dans certaines circonstances, encore ...

Bien sûr que j’aurais dû m’en occuper avant. Mais comment réussir à faire quelque chose qui vous donne l’impression que vous allez redevenir ce que vous étiez il y a quelques années.
Comme si retourner dans un lieu du passé allait me rendre ma personnalité du passé. Débile ? Oui, mais incontrôlable.

Faire ce voyage me rend malade, symptômes physiques, visibles.
J’ai des crises d’angoisse.
J’ai eu du mal à respirer toute la journée d’hier, les larmes sont souvent venues sans que je puisse les arrêter.
J’ai bien essayé de faire des choses que j’aime, qui me calme, mais c’était impossible. Rien de beau, ni de bon ne pouvait sortir de moi.

Alors voilà je pars demain très tôt, et je rentrerai dans la nuit.
Je pense que j’en aurais pour quelques jours à m’en remettre.