lundi 27 octobre 2014

Dont le blog bouge encore (un peu)





Non je n'ai pas abandonné ce blog, pas totalement en tout cas.




Mais vous savez, comme dirait Gots : "C'est pas simple dans ta tête, quand même !!"

Bon c'est vrai qu'il a fallu se mettre dans le rythme de cette nouvelle vie.
Ca n'a pas été simple !
Imaginez, tout le monde debout 6 heures !
Moi le matin, je ne rêve que d'une chose : boire mon bol de thé tranquille, bordel !
Lili Coquelicot, c'est la roulette russe. A "bonjour", elle peut te répondre gentiment, comme te lancer un scud ... Tu ne sais pas.
Gots, lui n'a pas changé ses habitudes. Debout, café et BFM TV, salle de bains, re café dehors avec une clope, re salle de bains, salut bonne journée !

Mais bon, je fais des efforts, et prépare tous les matins, la table du petit déjeuner pour que Lili Coquelicot essaie de manger un truc.
Ce qui n'est pas tous les jours faciles, têtues comme deux chameaux qui se disputent pour un verre d'eau, je veux qu'elle mange quelque chose, et elle, elle n'a pas faim ...
Puis je l'emmène à son arrêt de bus, et je rentre. Et j'ai la maison pour moi toute seule pour au moins 12 heures !! (YES)

Et là je ne sais pas ce qui s'est passé ces derniers temps, mais je me suis transformée en une sorte de parfaite femme au foyer.
Je veux dire que je rentrais, je faisais toutes les tâches ménagères, les lessives, le rangement, préparation des repas, les courses, des conserves ...
Je ne touche plus aux choses qui me font plaisir, sauf un peu de photos de temps en temps. Mais plus de choses chronophages.
Deux sentiments : qu'il faut que tout soit fait pour que Gots et Lili Coquelicot se sentent bien, et qu'ils vont bosser donc je dois bosser ...

Mais peu à peu, j'ai vu que pour eux tout allait bien, mais pas pour moi.

Gots travaille pour un gros groupe national avec des boites un peu partout en France. Certaines sont situées dans un département, et ont des antennes dans d'autres. C'est le cas pour lui.
J'ai un Gots qui renaît de ses cendres. Il s'éclate sur les dépannages, avec une équipe jeune qu'il aide énormément grâce à son expérience.
Il a été nommé responsable technique de l'antenne du département voisin, il y a quelques semaines. Et il y a quelques jours, le responsable de sa boite a jeté l'éponge, son chef lui a proposé le poste. Il est donc responsable technique de 2 équipes ! Heureux qu'il est !

Lili , qui a de moins en moins la fragilité du coquelicot, nous donne l'impression d'être, enfin, dans son élément au collège.
Bon elle ne nous a pas dit qu'elle aimait ça, mais chose extraordinaire, elle ne nous a pas dit non plus qu'elle n'aimais pas ... Et ça ça veut dire beaucoup !
Elle fait une heure d'anglais en plus, initiation espagnol et allemand, grec ancien, conversation anglaise, des échecs, et normalement elle devrait commencer le théâtre à la rentrée de novembre !! Et tout ça dans son collège !
Elle nous ramène des notes incroyables (bon ce n'est que le début, et nous en sommes conscient !) et en nous disant que c'est facile : ça n'a jamais été le cas avant !
Elle a des amis dans les autres classes, jusqu'à la 3ème (un garçon : la tête de Gots !!).
Elle nous donne l'impression de devenir une ado plutôt bien dans ses baskets, et qu'on a pas trop mal travaillé comme tuteur pour le moment ...
On voit enfin une petite lueur dans le parcours sinueux, semé d'embûches de la précocité ...

Bref tout va bien pour eux. Mais comme dirait l'autre : et moi, et moi, et moi ?

Et bien, j'ai profité d'octobre rose, et que tout le monde parlait du cancer du sein pour passer ma première mammographie, en urgence, 10 ans avant l'âge requis !!
Une sorte de boule à la palpation a donné l'alerte ... Heureusement, juste des kystes avec de la rétention d'eau !! Rien de grave.

Et puis, je me suis aperçue que j'étais obligée de faire une croix sur mes projets, et je crois que ce n'est pas si simple.
Parce que ces projets impliquaient des postulats qui ne sont plus exacts désormais.
Mon projet d'aller vivre au Québec.
Je n'en ai pas reparlé, mais je suppose que maintenant que Gots commence à évoluer dans son travail, et que Lili se plait dans son école, pas facile de leur demander de tout quitter.
Mon projet de pension canine demande de déménager ... encore. J'avais des opportunités économiques dans le Cher, je ne sais pas ce qu'il en ai ici. Et il était convenu que Gots pouvait me donner un coup de main, moins occupé par son boulot, ce qui n'est plus du tout le cas maintenant.

Bref, je n'ai plus de projet. Et ben vous savez quoi, je n'avance pas bien sans projet. Je me sens un peu vide.
J'ai l'impression que je n'ai rien à écrire, rien d'intéressant. 
Je ne sais pas quand ça va revenir.





vendredi 19 septembre 2014

Qui ont un chien bizarre !






J'ai un jardin beaucoup plus petit maintenant. 







En même temps pour trouver aussi grand, ça n'aurait pas été facile (et beaucoup plus cher !) puisqu'on avait presque 3000 m² ! 
Mais c'est sympa parce qu'il est arboré. Il y a un énorme sorte de sapin, des bambous (c'est très joli mais très envahissant aussi !) et pleins d'autres arbres. Dont deux arbustes avec des sortes de plumeaux au milieu.
Petit diaporama (juste parce que j'ai un super appareil photo maintenant !!)



Et je ne sais pas pourquoi, mais Patmol s'y est attaqué.
Il a commencé à aller chercher les trucs à l'intérieur pour les déchiqueter tranquillement !




On ne comprenait pas pourquoi.
Je lui ai fabriqué des jouets avec des bouteilles en plastiques en me disant qu'il s'ennuyait.
(Mode d'emploi :
Vous prenez une bouteille en plastique, vous mettez quelque chose à manger dedans, du gras autour du goulot, vous la fermez. Et hop, vous avez un super jouet pour pas cher !)

Je ne sais pas si vous savez combien coûte un jouet pour chien, mais franchement dépenser de l'argent pour acheter un truc en plastique qu'il va déchiqueter : ça me fait mal au cul !

Donc votre chien passe du temps à déchiqueter la bouteille pour choper ce qu'il y a dedans, et pendant ce temps là, il ne fait pas d'autre bêtise ! (Par contre, un conseil, ne laissez plus traîner vos bouteilles après : pour lui, c'est devenu un jouet !! Oui ça sent le vécu ...)

Mais comme je ne lui en faisais pas tous les jours, il continuait à manger la plante !

Un jour, le proprio est venu avec un ami, car ils voulaient voir s'ils pouvaient améliorer un truc. J'ai essayé d'amener le sujet de la plante, discrètement, en disant que mon chien l'avait un peu abîmée. Son collègue m'a répondu que plus on la malmenait et mieux elle poussait ! Ce qui a l'air juste puisque l'autre de la même espèce n'a pas fait de plumeaux !

Bref, mercredi j'ai eu la réponse à sa passion pour cette plante : il préparait son nid !!



jeudi 11 septembre 2014

Qui sont de retour !!!

Mes toutes premières photos, rencontre avec une montgolfière



AAAAHHHHHH !!! Vous m'avez manqué !





Si si c'est vrai ! Surtout pour porter les cartons !
Blagues à part me voilà rendue dans le Loir et Cher ("on dirait qu'ça gêne de marcher dans la boue, on dirait qu'ça gêne de dîner avec nous ..."), pour de nouvelles péripéties.
Vous vous doutez bien que pendant ces deux mois, il m'est arrivé des aventures plus ou moins rocambolesques !

Déjà nous avons déménagé.
Et pas de déménageurs moldaves ou d'ailleurs : on s'est démerdé plus ou moins tous seuls ! 
En plus, le temps nous a vachement aidé : soit il pleuvait, soit il faisait une chaleur étouffante !

Gots n'a pas pris de jour de congé, j'ai donc fait et défait les cartons seule ... Au moins on s'est pas pris la tête pour la mise en place et le rangement ! Tout est là où je voulais que ce soit !

Dans ce tumulte, mon anniversaire est passé ... Pourtant pour ce changement de dizaine, j'aurais aimé réunir mes amis et faire la fête. Tanpis, ce sera pour le prochain !

J'ai quand même eu la possibilité de me faire un cadeau : un bel appareil photo ! Et là je dois dire que je suis ... Waouh !! J'en voulais un depuis des années. Bon c'est un d'occas', mais il fera l'affaire pour commencer !

Je n'ai pas vu passer les vacances. En même temps, Lili Coquelicot n'a quasiment pas été là, toujours partie chez les ancêtres. 
Quand elle est revenue, on s'est aperçue qu'il ne nous restait pas beaucoup de temps pour parfaire sa tenue de nouvelle collégienne ! 

Heureusement, j'avais reçu la liste des fournitures en début de vacances, et je l'avais complété peu à peu.

Mais question vestimentaire, on n'était pas au point, surtout que ça a tendance à grandir ces petites bêtes là ! 
J'ai adoré faire les magasins la vieille de rentrée scolaire ... Il faut croire que tout le monde s'y prend au dernier moment ! 
Gots ayant pris une semaine de vacances pour être là pour la rentrée, pour une fois, je n'ai pas eu à subir ce calvaire seule ! Ah Ah Ah (rire satanique )

Et puis, Lili Coquelicot est rentrée au ... Collège ! Punaise ! 
Elle a stressé toute la semaine précédent la rentrée, avec des maux de ventre et autres joyeusetés ! 
J'avoue que je ne faisais pas trop la fière non plus ! 

Elle doit prendre le bus toute seule pour la première fois. 
Et comme rien est simple dans notre famille, on a un souci avec le bus du matin. 
En fait, il y en a 2, à 10 minutes d'intervalle, principalement (totalement ?) fréquentés par des lycéens. Mais le premier s'arrête devant le collège, pas le deuxième. 
Le problème est que le chauffeur du premier a décidé qu'il ne s'arrêterai pas à notre arrêt !! 

Pas coiffée ni lavée, jeans tee shirt mis à la va vite, tous les matins depuis une semaine, à 6h53 je fais signe, désespérément, à un bus qui file tout droit ! Ce qui m'énerve au plus haut point !
J'ai bien pensé mettre des clous, mais il faudrait changer la roue ... Ça prendrait trop de temps !
Faire le hérisson mort : des coups à créer un accident !

J'ai besoin de CE bus, parce qu'en attendant, j'emmène Lili Coquelicot au collège !

J'ai bien sur téléphoné tous les jours, au central pour signaler le problème. Et hier, j'ai eu son chef de secteur, qui a mis en place, pour le moment, exprès pour nous, un nouvel arrêt avec le deuxième bus ! Rien que ça !!

Ce problème nous a fait révisé notre position sur le portable. 
Avec Gots on ne voyait pas l'intérêt, ni l'âge pour qu'elle en est un. Elle ne doit que prendre le bus, aller au collège et reprendre le bus. Sauf que le bus a l'air problématique. 
Le soir, le chauffeur a l'air sympa, mais toute cette histoire ne l'a pas mis en confiance et je la comprends !

On a tous envie d'être rassuré. 
Donc contre toute attente (et ma conviction. Mais comme dirait l'autre, avant j'avais des convictions, maintenant j'ai des enfants !) Lili Coquelicot va avoir un portable !
Heureusement il nous reste un "vieux" samsung à Gots, et comme on est chez free depuis notre déménagement, on pourra prendre le forfait gratuit ! Ce qui a surement aussi influencé notre décision.

Voilà, j'espère que vous avez passé de bonnes vacances vous aussi. Enfin je dis ça pour ceux que je connais et qui non pas écrit dans leur blog !! 
Pour les autres j'ai pu partir un peu grâce aux photos ou à la musique !

vendredi 27 juin 2014

Qui participent #radioblogueurs2014



Quand même, c'est pas facile !!




J'avais vu le teasing sur twitter et le billet de Lobobo, et depuis j'y pense presque tous les jours. 

J'écoute très souvent de la musique.
Beaucoup en ce moment car j'ai un vieux poste dans mon sous sol, qui n'accepte plus que les cassettes.
Choses rares que j'ai retrouvées en faisant du tri !! Tous les albums de Téléphone, des Doors, la B.O de The Crow : excellente mais fichue, quelques albums de Noir Désir ... Et pleins d'autres ! 
Bref des pépites que j'écoute à fond, en chantant par dessus en bossant !!

Alors bien entendu, les souvenirs remontent à la surface car tous ces morceaux de musique sont comme liés à des moments de ma vie.
Comme je n'arrivais pas à choisir parmi tous ces titres, je me suis allée voir ma playlist sur deezer !
J'ai choisi un titre de Sheller : L'empire de Toholl !

Sheller, je l'ai découvert en piquant les vinyles à ma soeur ! Elle avait aussi Higelin, Genesis, Suzanne Vega, Michel Jonasz ...
Je copiais ces disques sur cassettes pour les écouter dans mon walkman ... Waouh ! Ça fait bizarre d'écrire cette phrase !! 
Au collège, je passais pour une hurluberlu ...

Bref, ce titre m'a toujours fait quelque chose. Voilà ce que j'ai trouvé dessus :
"Série de 5 chansons faisant en tout 9 min 05 "macédoine symphonique pour péplum imaginaire" écrite conjointement par William Sheller, Jean Guidoni et Bruno de Tolbiac (...) L'empire de Toholl n'a jamais existé sauf dans l'existence débridée de ses créateurs ! Il y a bien eu une tentative d'explication sur la pochette, mais beaucoup n'ont pas compris que c'était un gag (...) Pour l'ambiance, William voulait "que tout le monde braille dans tous les sens dans le genre pas travaillé". Alors il a mélé un choeur d'amateurs formé par les employés d'une boite de nuit et un groupe de musiciens skin-heads, les Tolbiac Toads (...)"




A vous de jouer !

 

jeudi 19 juin 2014

Qui déménagent





Bon je vais faire court !!








Il parait que dernièrement mes billets se font de plus en plus long et que cela devient plus difficile de les lire jusqu'au bout !!
De toute façon, je n'ai pas vraiment le temps, comme vous avez remarqué.

Ça y est, on a trouvé une maison.
On en a visité quelques unes, mais on a eu un coup de coeur pour celle qu'il y en a en photo. Mais il fallait que le dossier passe.
Pas facile alors que Gots est encore en période d'essai, et que son salaire fixe ne fait pas tout à fait 3 fois le montant du loyer ! 
Il fallait un garant. Plus tous les papiers ...
Heureusement on a réussi ! J'ai eu l'impression de passer un examen, avec le stress qui va avec !

J'ai aussi trouvé un collège pour Lili Coquelicot. Et ce n'était pas gagné !
On voulait une petite structure pour qu'elle ne soit pas noyée dans la masse car elle a besoin d'une attention particulière pour travailler.
Je voulais un collège qu'on appelle "EIP friendly" ou au moins qui connait un peu les problématiques.
J'ai cherché et j'ai bien été obliger de me tourner vers le privé.

Le rendez vous a été épique ! 
Tout allait bien dans la voiture, et passée la porte du bureau, Lili Coquelicot avait décidée d'être désagréable ! Elle n'a pas voulu dire bonjour, s'est affalée sur le bureau du directeur et lui a dit qu'elle préférait être ailleurs !!
Heureusement que le directeur a poussé plus loin et qu'il a compris que ce n'était qu'une façade (de peur peut être). Pendant tout l'entretien, il n'a parlé presque à elle, en prenant le temps de tout lui expliquer, et peu à peu il a réussi à voir qu'elle pouvait être une petite fille oups, une pré-ado intéressée, intéressante et intelligente.
Malgré ces difficultés scolaires et le fait qu'elle est dit qu'elle n'aimait pas trop l'anglais, il lui a quand même proposé la section européenne. Elle aura une heure d'anglais en plus, et une initiation en espagnol et en allemand.
Collège strict mais rassurant pour nous et pour Lili Coquelicot. Elle a besoin de repères, d'un cadre sûr et bien défini pour évoluer. 
Et il nous a trouvé une place, sans nous mettre sur liste d'attente ! 

Nous avons décidé de voyager léger ! Nous faisons donc un grand vide grenier à la maison, le premier dimanche de juillet pour tenter de vendre tout ce que nous avons en trop.
Je passe mes journées à trier, à mettre de côté, à jeter.

Donc voilà, c'est parti pour les cartons, pour tout le chamboulement qu'impose un déménagement.
Je vous tiendrai au courant de temps en temps !!

vendredi 30 mai 2014

Le kessekessé



Punaise, encore une semaine de passée, et je n'ai presque rien écrit ici !!
C'est tout de même incroyable, mais qu'est ce que je fous de mes journées ...
Ah ben si, je cherche une maison à louer ! Faudrait que je te raconte.

Sinon grande nouvelle, Elooooody n'est pas des nôtres, ce qui vous laisse toutes les chances pour gagner le kessekessé !

Donc voilà la photo d'un objet auquel je tiens énormément.








Voici la photo du collier en entier.


lundi 26 mai 2014

Qui sont abasourdies


J'avais prévu de vous raconter des trucs légers, parce que la semaine dernière je n'avais pas eu le temps de le faire.
Genre comment je me suis devenue agent immobilier pendant quelques jours, et comment je me suis trempée les pieds pour vider mon sous sol après une inondation ...

Mais je n'ai pas envie de sourire. Ici règne le silence. Je n'ai pas allumé la télé, ni la radio. 
Je ne ferais pas d'analyse politique, mes collègues le font bien mieux, même si je n'en pense pas moins.

Je ne veux pas faire dans le pathos, dans le larmoyant, dans le grave, mais pour moi le FN en tête dans une élection, c'est un truc qui me touche vraiment.
Je me suis toujours souvenue que j'étais petite fille d'immigré. 

Et pourtant on a tout fait pour que cela ne sache pas. On a obligé ma grand mère a renié ses racines, le jour où elle est arrivée en France, le jour où elle a passé la frontière espagnole.
Je ne sais pas grand chose d'ailleurs de ce qui pourrait me concerner dans ce pays.
En arrivant en France, elle n'a plus jamais parlé espagnol, elle n'est plus retournée là bas, elle devait être française à tout prix. 

Je ne sais pas grand chose non plus sur les conditions de son arrivée ici. On n'en parlait pas, elle n'en parlait pas. J'ai cru comprendre qu'elle était arrivée petite, illégalement et que l'on n'était pas sûr qu'il y avait inscrit, sur sa carte d'identité, sa vraie date de naissance.
Je sais qu'elle venait du sud de l'Espagne, et qu'au vu de l'histoire de ce pays, on doit surement avoir aussi des parents nord africain !

N'empêche, les parents de ma grand mère ont tout abandonné pour venir ici. Et un grand regret de mon père a été de ne pas pouvoir transmettre quelque chose de tout ça.
La seule fois où ma grand mère a parlé espagnol devant nous, elle était très âgée, malade après 2 AVC qui lui faisait perdre totalement son autonomie et la tête. Je recevais une correspondante espagnole, et il neigeait. Ma grand mère l'a regardé il lui a dit : "Hace frio" 
On s'est tous arrêté. J'ai regardé mon père et ses yeux se sont embués.

Ses racines, je ne sais pas pourquoi, j'ai toujours cherché à les retrouver. Je les ai toujours revendiquées aussi. Mon frère et ma sœur aucunement. Pourtant quand on voit la tête de mon frère, on se dit qu'il n'est pas très français de souche !! J'ai toujours eu comme un vide de ne pas connaître mes ancêtres, de ne pas savoir d'où je venais. 

Ce qui est sur, c'est que pour moi, la lutte contre le racisme est comme une évidence.
Mes premiers engagements politiques ont été dans la lutte contre le FN.

Je suis de celles qui ont connu Erwan Lecoeur, et qui ont participé, avec lui, à créer Ras l'Front 37 à Tours. 
- Noyauté par la LCR, qui nous reprochait des détails de fonctionnement, je suis partie du bureau des larmes de colère dans les yeux, car je savais que ces luttes intrinsèques auraient raison du mouvement -
Je suis de celles qui n'ont pas pu rentré chez elle un soir, parce que deux mecs, crânes rasés, Bombers sur le dos et Rangers aux pieds attendaient devant chez elle.
Je suis de celles qui ont été pourchassé en voiture par des colleurs d'affiches du FN (je les avais un peu cherché !).
Je suis de celles qui sont allées manifester à Strasbourg en mars 1997.
Je suis de celles qui ont collé des affiches contre le FN à l'assemblée aux élections législatives de 1997.
Je suis de celles qui ne se pensent pas être exemplaire, mais qui ont essayé, qui essaient de faire comprendre que Marine n'est pas la solution (quitte à s'en prendre une un jour - dixit Gots), tout en ne sachant toujours pas quelle est le bonne méthode.

Bien entendu, j'ai été voté. J'ai même fait deux fois l'aller-retour parce que j'avais oublié ma carte d'identité. Je ne pensais pas que ma commune dépassait les 1000 habitants ... A ma décharge, je fais partie d'une commune qui est partagée en deux. 

Il est entendu aussi que je vais rendre ma carte du MRC. Depuis l'annonce officielle du mouvement à l'abstention, j'ai été abasourdi. 
Même si dans ma section, on a été moins radicale, et compris ma position de ne pas appeler à s'abstenir, je ne comprends pas ce qui s'est passé au niveau national. Même si je pense que le taux d'abstention n'est pas dû à leur appel, vu leur taux d'audience !!

Sinon j'ai repris de plus belle notre dossier de départ au Québec. Y a possibilité de demander l'asile politique ?
J'ai repéré 2 communes à côté de Blois qui pourraient être intéressantes pour notre futur déménagement : une a voté PS, l'autre UDI (...). Me reste plus qu'à trouver une maison à louer là haut !

J'en rigole mais n'empêche, sur ma commune, le score est équivalent au national. 
Dans le village où j'ai vécu mon enfance, où ma mère vit encore, le FN atteint 31 % et à côté c'est 40% ...

Bien sûr l'abstention, bien sûr ils ne sont pas tous racistes, mais le gout dans la bouche reste le même : acide comme quand vous avez réussi à ne pas vomir de justesse ...

vendredi 23 mai 2014

Kessekessé



Coucou !!

Pas de blabla, il est 14 h00 moins 1 min !!


Pas facile le kessekessé mais bon il faut de la difficulté !!



vendredi 16 mai 2014

Le kessekessé : Le Retour !! Ah, ah !!


Et oui, votre fameux jeu a été absent pendant pas mal de temps. 
Mais pas facile de trouver des objets à photographier, surtout que vous commencez à devenir très forts !!

Bref, je vous raconterai bien une petite histoire, mais je me doute que vous n'êtes là que pour une chose, et que vous bouillez d'impatience !!

Donc voilà la photo !!









Les photos du "désastre" !




jeudi 15 mai 2014

Qui sont restées sans voix





Non je ne vous ai pas oublié. Mais je ne savais pas quoi dire.





Ou comment le dire. Les mots ne venaient pas, et les événements eux, se précipitaient.

Ce que je vais dire va peut être paraître pour une banalité, mais j'avoue que ces dernières semaines, on en a pris plein la gueule.
Parfois, dans ces moments là, une phrase me vient en tête " mais la vie n'est pas un long fleuve tranquille" ! (tiré du film avec presque le même titre !)

N'empêche, on m'a diagnostiqué bipolaire, donc avec des hauts un peu trop hauts et des bas trop bas. Parfois, je me demande si ce n'est pas la vie, tout simplement qui est bipolaire. Et quand je n'étais pas soignée, je me formalisais moins de cette différence entre les bons et les mauvais moments.

Punaise, j'ai eu l'impression de prendre une douche écossaise toutes ces dernières semaines ! Chaud, froid, chaud et de nouveau froid ...

Dans les bons moments il y a eu le Printemps de Bourges. Pas de concert pour nous cette année, mais comme toujours une bonne ballade parmi les stands et les scènes ouvertes !

























Gots s'est octroyé quinze jours de vacances entre sa démission et la prise de son nouveau poste. On en a profité pour passer du temps ensemble et aussi pour commencer à penser au déménagement. On a donc fait quelques aller-retour à la déchetterie, chez le ferrailleur et chez Emmaüs : on voyagera léger !

Et après avoir été soulager d'un crédit et de respirer légèrement financièrement, Gots allait prendre son nouveau poste. Tout allait pour le mieux ! J'avais l'impression d'un nouveau départ.
Même si nous devons déménagés, je suppose que nous avons en nous, le vieux gène du nomadisme de nos ancêtres préhistoriques !

Nous étions revenus dans la région Centre pour plusieurs raisons. 
Parce qu'on pensait revenir se fixer (rater !) dans notre région natale, parce que Lili Coquelicot grandissait sans voir ses grands parents qui, eux, vieillissaient, et surtout parce que nous pensions qu'il était important d'être près de Mamou quand elle nous a annoncé son cancer.

Maintenant qu'elle est guérie, je pense qu'inconsciemment, nous avons retrouvé notre vieux démon de la bougeotte, nous avons été rattraper par notre nature profonde qui est de découvrir de nouveaux horizons.

Et pourtant, le jour même où Gots a reçu son contrat, l'ombre du crabe est revenu planer au dessus de nos vies ... Mais il fallait signé, malgré tout.
Et pourtant pendant quelques semaines, notre vie s'est comme figée, on a arrêté de respirer, nos discussions se sont faites plus rares et souvent à voix basses.
Il a fallu attendre les résultats des examens, l'opération, de nouveau les résultats des examens ... Pour de nouveau respirer, parler, sourire et même rire car il semble que l'on est réagit à temps, et que Lili Coquelicot garde encore un peu son Papou !

Alors on a fêté, comme il se doit, les anniversaires de Gots et de Papou, qui se suivent à deux jours d'intervalle ! Tranquillement car l'opération n'était pas si loin, mais avec cette drôle d'émotion, celle qui sait que les moindres moments de bonheurs sont bons à prendre. 



jeudi 10 avril 2014

Qui trouvent pas de titre !





Il y a pleins de choses dans la vraie vie qui m'occupent en ce moment. 






Non pas qu'elles se bousculent, qu'elles se pressent et que je n'ai pas le temps de tout faire. Juste que lorsqu'il y a des choses importantes à régler ou qui se profilent, j'ai tendance à procrastiner grave !!

Quand on était dans les landes, Gots,en plus de son boulot de responsable d'agence, avait créer une petite entreprise en auto entrepreneur. 
Ça marchait pas mal.

Mais dernièrement, nous avons reçu une mise en demeure car nous n'avions, soi-disant, pas payé une (parmi tant d'autres) cotisation du régime des indépendants. Le problème est que le trimestre qui nous est réclamé, est daté après la cessation d'activité de Gots !

Je vais donc au tribunal la semaine prochaine pour tenter de défendre notre point de vue ! Je pense que je vais me trouver face à une machine bien huilée, à des gens habitués à ce genre de procédure.
David contre Goliath ! Je n'y vais même pas pour gagner, quand je vois ce qui est dit dans les forums sur ce genre d'affaire ... Mais bon on peut essayer !

Et puis, Gots (encore lui) cherchait un autre boulot depuis pas mal de temps. Plus ou moins activement. Beaucoup plus depuis un certain temps.
Cela faisait un moment qu'il ne supportait plus son patron. Ça devenait pénible à la maison. Je sentais bien qu'il n'allait pas bien.

Gots n'a jamais eu besoin de chercher du travail. Il a toujours été débauché par des chasseurs de tête, des cabinets de recrutements.

L'an dernier, il avait refusé un poste dans une centrale nucléaire. 
Il est plutôt loyal, et même s'il trouvait que son patron avait pas mal de défaut, il payait bien. Et puis, il voulait essayer de ne pas nous imposer un déménagement.

Et puis, dernièrement, son patron a décidé de pousser Gots (et son collègue) vers la porte. Sans le dire ouvertement, en faux cul (comme il a toujours fait !), tout simplement en arrêtant de payer les heures supplémentaires ! 

Pour une fois, Gots a pris contact le premier avec les cabinets de recrutement. Plusieurs postes lui ont été proposé. J'ai cru que j'allais rejoindre mes collègues tourangeaux !

Et en fait, la meilleure offre lui a été faite par une boite sur Blois. Il doit embaucher mi mai, on a reçu le contrat ce matin.

On ne part pas bien loin, mais il va falloir qu'on déménage quand même. 
Mes sentiments sont partagés.

Je commençais à avoir mes habitudes ici, et je sais que c'est important dans ma situation. Il va falloir que je reparte à zéro.
Lili Coquelicot va devoir, elle aussi, repartir de zéro. L'année de son entrée au collège, ça ne va pas être facile !
Préparer un déménagement, encore ! Je sais que cela va être stressant, j'ai peur de ne pas gérer.

Mais j'aime aussi découvrir de nouvelles choses.
J'ai envie d'avoir une maison au milieu des bois, en Sologne ça doit être possible.
Je me dis que l'année de mes 40 ans, et maintenant que je suis stabilisée, c'est peut être un signe, le signe d'une nouvelle vie qui commence vraiment.

Mais quand j'angoisse, quand je stresse, je procrastine.
Mais j'ai aussi, dans ces cas là, tendance à me réfugier dans la création. J'ai repris le scrapbooking pour ne pas penser, pour ne pas tourner en rond, pour dire que j'ai quelque chose à faire, ou plutôt autre chose à faire !

Bon promis, la prochaine fois, je vous raconte comment je risque de partir à la chasse à la grenouille dans ma piscine : ça sera beaucoup plus drôle !!

jeudi 27 mars 2014

Qui enlèvent leur soutif !

Photo





Comme je l'ai dit dans d'autres billets, je (re)commence à m'habiller.


Je parcours donc le net et les magasins.

Pour me mettre au gout du jour : il est vrai que sorti de mon jean et des basiques tee shirt, pull, je n'étais pas trop au fait de la mode.

Je farfouille aussi sur les blogs tenus par des modeuses rondes mais et qui osent et assument. Je ne suis pas sure d'en être encore là, mais j'avance. Et je m'aperçois qu'il est possible de vivre autrement qu'en ressemblant à un sac à patates ou en essayant de passer inaperçu !

Je vais de plus en plus sur des sites qui t'aident à comprendre comment mieux t'habiller, qui te donnent des conseils, qui t'aident aussi à prendre confiance en toi. Et dont les combats sont mes combats !

En premier, j'ai appris comment je devais m'habiller en fonction de mes formes.

Et oui, j'ai découvert que l'on ne devait pas toutes s'habiller pareil, de la même façon, avec des vêtements de différents coupes. Je m'en doutais un peu, bizarrement, je me suis aperçue, il y a bien longtemps, que la mini jupe ne me sied pas si bien que ça !

Selon les grandes dames (et surement messieurs, je ne suis pas sexiste) de la mode, il existe différentes morphologies que l'on qualifie avec des chiffres et des lettres.
Qui que vous soyez, vous ressemblez plus ou moins à une de ces lettres ou à un chiffre : A, O, X, V, H ou 8. J'ai toujours pas compris si j'étais en X ou en 8 ! Chiffre ou lettre ? Laurent Romejko sort de ce corps !

Et parmi les conseils, il y en a sur les soutiens-gorge.
Bien entendu (en fait non, peut être que vous ne le savez pas), quand on a une forte poitrine (et c'est mon cas), on a besoin d'un bon maintien.
Il faut donc savoir bien choisir son soutif. J'avoue que je ne l'ai jamais vraiment fait. Non pas parce que je ne le savais pas, seulement parce que je savais que mes finances ne suivraient jamais !

Un bon soutien gorge (top qualité avec tout ce qu'il faut là où il faut !) et joli (ben oui, parce que le truc mémère, t'es gentil mais je n'ai pas encore l'âge, hein !!), ben faut compter une petite centaine d'euros !
Ça pique un peu !
Surtout que tu n'en as pas qu'un à acheter !

Alors si, en plus, tu veux un ensemble, tu rajoutes bien évidemment des euros ! Là tout dépend du modèle  de bas choisi, mais ne te fis pas à la quantité de tissu !
Si en plus tu exagères en réclamant du sexy, ben ... en fait, t'as le temps de faire des économies parce que tu cherches, tu cherches ...

Bref, je n'avais pas vraiment le top du top mais j'essayais de me débrouiller !
Dernièrement j'ai découvert un truc hallucinant dans le rayon lingerie des grandes chaines de magasins : les soutiens gorges coqués ou paddés !
"Ce sont des soutiens gorges dont les bonnets sont renforcés par la présence de mousse plus ou moins dense ou de coque qui offrent plus de rigidité" (dixit un site de lingerie). 
En gros, les fabricants de lingerie rembourrent le soutien gorge, comme le feraient des pré-ados, mal dans leur peau !

Vous me direz, ça existait déjà ! Oui, mais maintenant dans ces grandes chaines de magasins (où l'on trouve de quoi s'habiller assez facilement en grandes tailles) on ne trouve quasiment plus que ça ! Vraiment ! Je vous jure !

Et surtout, surtout : même pour les grandes tailles !!

Non mais t'imagine ! J'ai déjà une poitrine généreuse, comme on dit.
Et maintenant, quand je mettrais un soutif, j'aurais une poitrine encore plus "généreuse" ! Euh, comment dire en restant polie ... ça va pas non ?!?

Je me fais pas chier à porter de la lingerie modelante, gainante et sculptante pour paraître légèrement plus mince (si si ça existe ! Pas très jolie, pas toujours confortable mais très efficace quand il s'agit de tricher un peu !) pour me rajouter des centimètres en tour de poitrine !

Je n'ai pas rêvé d'une opération de réduction mammaire  pendant des années pour que des andouilles de fabricants décident un beau jour que même les grosses poitrines auraient des soutifs qui les grossiraient encore plus !! Quel bande de naze !

Bon j'en ai quand même essayé un, pour voir : peut être avais je une idée préconçue ?!
Ben non !

Déjà, niveau maintien, tu repasseras ! Tu te demandes même à quoi il te sert vraiment. Si toutes les fortes poitrines se mettent à porter ce genre de truc, dans dix ans, c'est success story pour tous les chirurgiens esthétiques, je te le dis !

En plus, comme ça ne maintient rien, tu n'as pas intérêt d'être en retard à un rendez vous, et d'être obliger de courir ! Je suis pas sure qu'après ta course, tes seins arrivent dans le bonnet dans lequel ils sont partis ! C'est sympa quand tu arrives, déjà essoufflée à ton rendez vous, excusez moi, et d'un geste fin et délicat, tu remets tes seins en place dans ton soutien gorge ... Hum !

Et la sensation ... D'avoir deux trucs durs sur et sous les seins, pas agréable du tout !
En fait, t'as même l'impression que y a déjà quelqu'un dedans !!

Bref, je suis un peu désappointée ! C'est déjà un véritable chemin de croix pour se trouver des fringues correctes et abordables, maintenant cela va devenir le même calvaire pour les sous vêtements !

mardi 25 mars 2014

Qui vous souhaitent


Une bonne journée mondiale de la procrastination !!

Ben oui, je pouvais pas la louper celle-là, je suis quand même une pro dans ce domaine !
Sur ce, je retourne à mes affaires en cours, que je ferais demain bien sûr !!

vendredi 21 mars 2014

Qui répondent à P'tit Louis !

Ben oui, nous on fait des selfie de nos pieds !! 






Enfffiiiiinnn !!!!




Bien entendu, ça fait un moment que j'y pense à ce billet-réponse. Il tourne et il tourne tous les soirs dans ma tête. Mais impossible de sélectionner UNE seule paire de chaussures.

Et peu à peu me reviennent en mémoire les différentes paires de tatanes que j'ai usé jusqu'à la corde, que je ne quittais pas.

Je me souviens au lycée ma mère qui me disait : 
"tu pourrais porter quelque chose de plus féminin". 
Et moi qui lui répondait : "c'est féminin toutes les filles en portent" à propos de mes chaussures de l'époque, qui ressemblaient plus à des pataugas qu'à des escarpins !

Et puis à la fac, ma première vraie paye. J'avais bossé pendant 3 mois dans une conserverie (je vous le déconseille si vous voulez continuer à manger des conserves !).
Et je rêvais de m'offrir un pull orange (mon père l'a fait rétrécir au premier lavage ... A l'époque y avait que Benetton qui faisait la couleur que je voulais : il m'avait coûter un bras !) et les fameuses Doc Martens !!

Ah mes Doc montantes 10 trous !

Je chausse du 40, mais le vendeur me conseille de prendre une pointure au dessus. J'essaie les 2. Je trouve que le 41 me fait un trop grand pied, et le 40 a l'air de m'aller. Conclusion : tendinite du talon d'achille !! Si si !!
Bon après avoir réussi à les faire, je ne les ai plus quittées pendant quelques années. Bizarrement je ne sais pas ce qu'elles sont devenues.

Ce n'est pas la seule paire de pompes que j'ai portées malgré le fait qu'elles ne soient pas tout à fait à ma pointure ! Maso ? Peut être. Mais quand j'aime une paire, je ne la quitte pas !!

J'avais vu une paire de basket (mais pour la ville) de grande marque sur internet, il y a quelques années. Il y avait une énorme promo dessus et elles étaient juste magnifiques. Je les achetés à ma taille. Mais il m'aurait fallu une demi taille en plus, je ne les ai pas renvoyées : elles étaient magnifiques !
J'ai décollé la semelle et j'ai eu un mal de chien pendant des mois à chaque fois que je le mettais mais elles étaient magnifiques !! 
Il y a aussi ma paire de mocassin orange (je crois que je les avais achetée pour aller avec le fameux pull !). Elles me font toujours un peu mal au pied au bout d'un moment, c'est pour ça qu'elles ne sont pas usées depuis 20 ans, mais je les aime bien !!


Je n'ai jamais été très godasse. Pour moi, avoir une paire pour l'été et une paire pour l'hiver, c'était suffisant. Par contre, je prends énormément de temps pour choisir. Ben oui, si je dois en avoir qu'une autant que ce soit la bonne !! Et ça ne fait pas longtemps que je porte des talons ...

J'avais donc deux paires de bottines noires, basiques, pour l'hiver. Une que j'avais acheté dans une chaîne de magasins et qui m'a lâché au niveau de talon il y a peu de temps.
Et j'avais trouvé à peu près la même paire, mais de meilleure qualité, et bien plus chaudes, dans un petit commerce de quartier dans les landes. Pourtant je n'arrivais pas à remettre la main dessus depuis un an. Patmol, lui, y est arrivé en peu de temps !!


Et pour l'été, une paire de tong achetées, tous les ans, pas cher, un peu rigolotes, et une paire de birkenstock qui m'a été donnée par ma sœur ! Super qualité et vraiment confortable !


Ce qui est rigolo, c'est que j'ai une sœur complètement raide dingue de souliers (et de fringues aussi d'ailleurs !). Elle a forcément la paire qui va bien avec telle jupe ou tel ensemble !! Elle doit bien dépasser la cinquantaine de paire, et c'était assez délirant de savoir qu'elle arrivait à tout faire tenir dans son appart de 30 m² !!
Je trouvais ça un peu inutile, mais ça me faisait rire !

Et puis j'ai commencé à changer, à me sentir mieux dans mon corps. J'ai toujours admiré ma sœur pour ça (entre autre), elle a un style, elle assume ses formes. Et c'est ce que je commence à vivre, peu à peu.

Alors j'ai commencé à traîner dans les magasins, mais aussi pas mal sur internet où on trouve quand même plus de choses pour les grosses que dans les boutiques de province.

Et je me suis découvert un côté fashionista que je ne me connaissais pas !!

J'ai donc commencé à m'acheter des chaussures, non plus passe partout (non, aucun nain n'a été maltraité durant l'écriture de ce billet), mais plus en rapport avec les tenues que je portais. Des trotteurs blancs, d'autres marron clairs, des nus pieds à petits talons pour les fêtes ...


Et quand on n'a pas beaucoup de d'argent, on attend les soldes mais on va à la recherche de tous les bons plans. Les sites d'enchères et de ventes privées sont pas mal pour les grandes tailles : on trouve des marques de bonnes qualités, originales et à des prix vraiment abordables !

C'est comme ça que cette année, je me suis achetée une paire de chaussures à talon compensé pour 5 euros et une paire de bottes pour 30 euros !!


Cela faisait des années que je rêvais de m'offrir une paire de bottes mais quand on est gros, que l'on fait du sport, bref qu'on a mollet fort, ce n'est pas facile de trouver et à un prix raisonnable.

Et je ne vous parle pas de mes paires de baskets pour aller courir et de mes patins (je crois que c'est berrichon comme expression, mes pantoufles quoi !) que j'use à la vitesse de l'éclair et dont un a mystérieusement disparu ce matin même !!


jeudi 20 mars 2014

Qui vous conseillent






Je vous conseille de regarder une reportage sur la bipolarité qui est passé sur France 5, mardi soir.






Donc, il vous reste 5 jours pour le regarder sur Francetv Pluzz.

J'avoue que lorsque j'ai regardé le teaser, j'ai pris peur !! C'était du grand n'importe quoi !

Clique pour voir ! teaser dans la peau d'un bipolaire


J'ai cru que c'était une fiction, genre thriller ! Les codes étaient tous là : violence, couteau, angoisse, larmes. Mon sang n'a fait qu'un tour. "Putain", je me suis dit (oui je suis très mal polie parfois !). 
On va encore raconter de grosses conneries,  faire du sensationnel, mais sur france 5 ça parait étrange et puis le texte du teaser n'est pas totalement faux. Je ne comprends pas ... Qu'est ce que ça veut dire ?

En plus je venais d'entendre au journal de M6, qu'il parlait d'une personne atteinte de psychose maniaco-dépressive ! On n'utilise plus ce terme depuis 10 ans, voir plus ! Et j'ai oublié de les pourrir ! Oui je sais ça ne sert à rien, mais ça soulage !

Bref, je n'ai regardé le reportage que ce matin, en streaming. Et ben en fait, il est pas mal fait. Bon, y a une chose qui ne va pas, et pas des moindres, c'est le Dr Gay qui est dedans !
Ce monsieur ne considère pas la cyclothymie comme une forme de bipolarité. En gros, pour faire court, pour lui, je ne suis pas bipolaire ! 
Ce qui fait, que l'on entend comme commentaire qu'il y a environ 1% de la population atteinte de bipolarité ! Oui si on compte seulement les formes "simples".

Mais sinon le reportage est bien conçu.
On fait parler les gens sur leur maladie, les différentes phases, les conséquences sans émotion larmoyante, avec réalisme. Enfin, on voit des bipolaires stabilisés mais pas complètement drogués. 
Ils vivent une vie "normale", certains travaillent, d'autres reprennent vie peu à peu.

Ils développent des idées comme le bien être et la toute puissance que procure l'hypomanie, et cette sensation un peu étrange de savoir que l'on ne pourra plus y être alors que l'on a aimé. 
Ils ne parlent pas de la perte ou de la baisse de certaines fonctions cognitives, de la baisse de concentration ou de la diminution de la créativité lors de la stabilisation, qui pour moi sont très handicapantes à l'heure actuelle. Mais surement parce que je m'en suis toujours servie à plein régime, étant haut potentiel, et je n'accepte pas d'être moins performante.

Malgré tout je me retrouve dans tous les témoignages. Même si, effectivement aucun n'est cyclothymique. 
La différence ? Eux parlent de haut et de bas bien défini. La cyclothymie comprend des cycles qui peuvent mélanger la dépression et l'hypomanie. 
Comment est ce possible ? Et bien, vous êtes cloué dans votre lit, dans l'incapacité de bouger, en dépression et pourtant dans votre tête, c'est tout le contraire, les idées fusent, et par milliers ...Ou le contraire : votre corps a besoin de bouger tout le temps, mais votre tête n'a qu'une envie : ne plus vivre ! Sensation terrible...

Mais ce qui m'a le plus parlé, je crois, c'est la fin. Lorsqu'on parle de bipo-éducation (dans le reportage, je crois qu'il parle de psycho-éducation). Peut être parce que je suis plus dans cette phase maintenant. 
Nous avons tous en commun l'hypersensibilité, la créativité, l'affectivité, l'originalité, l'authenticité, la spontanéité, la générosité et pourtant nous sommes tous différents. 
Malgré ces qualités, nous sommes impitoyables vis à vis de nous mêmes. La plupart n'ont même aucune estime d'eux mêmes.
Et avec tout ça, il faut que l'on arrive à prendre soin de nous, à travailler à être bienveillant vis à vis de nous même (j'ai envie dire : et la marmotte ...)

Le pire, c'est que le Dr Hantouche n'arrête pas de me le dire. 
Mais pas facile dans un monde qui vous a rejeté jusqu'à présent, enfin où vous n'aviez pas votre place. Et où les qualités pré-citées ne sont pas forcément des forces à toute épreuve.
Pas facile de trouver la force de prendre le temps de se soigner quand l'argent ne rentre pas. 
Pas facile de regarder sa famille, ses amis en face, tous les jours, avec tous ses souvenirs douloureux. 
On aimerait parfois plus de compassion, de compréhension, de fierté dans leur regard, quand la stabilisation est là. Même si le fait qu'ils soient restés est la plus belle preuve d'amour et de patience.

Comment aborder le premier jour du reste de sa vie ? 
La question est posée à la fin du reportage, et je me la pose aussi. Même si je suis stabilisée depuis plus de deux ans, j'ai encore un gros travail sur moi pour entrevoir le reste de ma nouvelle vie.

A vous de voir :


PS : je ne sais pas inclure une vidéo (autre que youtube, bien sur) sur mon blog !! Oui je suis un boulet pour vous, mais vous savez dans ma campagne, je suis considérée comme une geek !! Tout dépend de quel point de vue on se place !!

vendredi 14 mars 2014

Qui exagèrent !






C'est ce que vous vous dites, n'est ce pas ?






Ben oui, j'avais dit que j'écrirai un peu plus souvent, que j'essaierai d'être un peu plus présente. Et voilà ! Des semaines sans donner de nouvelles, pas une ligne ! 
Et pourtant on m'a donné du boulot (j'y pense, j'y pense) !

Bon, en même temps, ce qui habitait Paris et qui voulait vraiment voir, il suffisait d'être au Halles le 22 février !! C'était très sympa : le happy hour dure plus d'une heure, la bouffe n'était vraiment pas mauvaise et la compagnie vraiment agréable !

Alors voilà, si je n'ai pas écrit c'est juste que j'ai été occupé à autre chose (c'tte bonne blague !)

Je ne vous ai même pas présenté Patmol mieux que ça. C'est un mâtin espagnol. Race peu connue (voir inconnue) en France, on essaie de la réhabiliter en Espagne après sa quasi disparition. C'est une race rustique, qui servait à la conduite des troupeaux de brebis, pour combattre le loup et l'ours !
Quand on n'a plus eu besoin de lui, la race s'est éteinte peu à peu. Aujourd'hui, les espagnols tentent de remettre les standards de la race à jour.

Bref, c'est un chien qui aime vivre dehors qu'il vente, pleuve ou neige ... 
On le laissait donc dehors (puisqu'il ne voulait peu rentrer), en le surveillant depuis la fenêtre de la cuisine malgré tout, car il venait d'arriver. Depuis la fenêtre, car je ne sais si vous vous souvenez, mais il y a peu de temps, il pleuvait ! Et de la cuisine, car c'est celle qui donne sur le terrain !

Et il se trouve qu'un jour, en préparant mon thé, je regarde par la fenêtre, comme à mon habitude, et j'ai l'impression que Patmol est vraiment loin. En fait il est tellement loin qu'il est dans le terrain du voisin !

Et merde !! J'ai déjà eu des problèmes avec ce même voisin et Crockdur !
Je prends la voiture, je vais chez le fameux, lui explique la situation, me fait sermonner (Grrr...) et récupère mon chien !

Vu sa taille et sa détente, on a supposé de suite qu'il avait sauté par dessus le grillage. Nous voilà donc, Gots et moi, sous la pluie, à remettre des piquets et rehausser le grillage, un peu avec les moyens du bord !

Et pourtant dimanche matin, 8h30, Gots me réveille : Patmol est de nouveau chez le voisin ! Et il ne l'a pas vu sauté ! Me voilà donc repartie, mais là discrètement pour ne réveiller personne. Je retrouve Patmol en train de "jouer" avec les poules ... 

On ne comprend pas comment il a fait. On a pourtant fait le tour du terrain avant l'adoption. 
Crockdur a été un chien fugueur, qui m'a donné de sacrés sueurs froides. Mais c'est un chien qui passait en force, sans chercher les subtilités !! Il passait sous le grillage, en arrachant si nécessaire.
Patmol s'est révélé un chien tout en finesse, qui donne l'impression de réfléchir (contrairement à Crockdur !)

A 13h30, j'étais donc dehors avec lui, pour le surveiller et commencer à lui apprendre le rappel. Et tout à coup, je le vois passer entre le grillage du voisin et l'écurie. Je pense qu'il a trouvé l'ancien poulailler. En fait, non, il a trouvé un tout petit passage, entre le grillage et le poulailler. Un truc qu'on n'avait évidemment pas vu, dans les ronces, si étroit que Crockdur n'aurait surement pas pu passer !

Et là, pour le récupérer, ça n'a pas été facile, il avait décidé d'aller visiter bien plus loin. Mon voisin est un producteur de fruits (j'habite une région de producteurs pommes !!) et légumes : vous imaginez la taille du champ ...
Après une heure de course dans les pommiers, sous la pluie et dans la boue, je l'ai récupéré, plutôt content de sa petite ballade !

Nous avons donc fait le nécessaire pour qu'il ne puisse plus s'enfuir, mais comme je suis d'une nature inquiète, je restais dehors avec lui.
Si vous avez tout suivi, et que vous avez réussi à faire la déduction qui s'impose, en éliminant le superflus dans tout ce que je viens de dire, vous avez l'équation suivante : 
chien rustique + pluie = Hiéléna pourrie !!
Ben oui, il restait des heures dehors, alors je restais pas mal de temps avec lui, pour le surveiller, pour me rassurer et pour lui apprendre les endroits où je ne voulais pas qu'il aille.

Avec la pluie et la boue, dès qu'ils (Crockdur, après des années passées sur le canapé, a décidé que lui aussi pourrait être rustique !) m'approchaient pour jouer ou pour se faire caresser, ils donnaient l'impression de se servir de mon jean comme d'une serviette pour se sécher. 
Dès qu'ils courraient près de moi, j'étais immaculée de taches de boue qu'ils envoyaient avec les pattes, et bien entendu le fait de rester sous la pluie me rendait resplendissante !

Le sol de la maison subissait le même sort, on vivait au Moyen Age ! C'est comme si on avait de la terre battue à la place du carrelage tellement les chiens déposaient toute la terre (transformée en boue) du terrain en rentrant et en se séchant !

Donc ces dernières semaines, j'ai passé mes matinées dehors à calmer mes angoisses, sous la pluie. 
Après je tentais désespérément d'avoir une maison à peu près propre, et l'après midi, je me reposais en regardant la télé : sur france 4, il rediffuse Urgences ! 

J'ai découvert ça quand je suis tombée malade, il y a quelques semaines. 
Argh ! Doug Ross ou le beau George Clooney, le tout jeune (quoi que même l'actuel dormirai dans ma baignoire, pas sur que j'irai dormir dans mon lit !), suivre ses aventures avec l'infirmière Hattaway, fondre en larmes à la mort du Dr Greene, connaître tous les termes médicaux comme si vous étiez médecin, voir évoluer les personnages comme si c'étaient vos amis !
Revoir les épisodes où j'ai entendu pour le première fois les mots maniaque, dépression et bipolarité comme une même maladie. Me souvenir des conséquences ...
Bref, une petite piqûre, et je suis redevenue accro !! 

J'ai aussi découvert Luigi's Mansion 2 sur la console de Lili Coquelicot ... J'ai mal au pouce à force d'avaler du fantôme !!

Et puis, j'ai été voir ma banquière. Ben oui, c'est pas le tout d'avoir réussi à arrêter un crédit, il fallait que je discute d'un moyen d'avoir un peu de trésorerie ...
Elle a beaucoup d'humour ma banquière !! Mais pas le même que le mien ! "Si vous aviez 300€ de plus en revenu, on pourrait faire quelque chose pour vous" Ben si j'avais plus de revenu, je serais pas là pouffiasse !! On ne prête qu'aux riches, dirait mon père !

Bref, elle m'a conseillé d'utiliser ma réserve d'argent, vous savez les crédits révolving !! Avec un taux si perché que vous ne savez même pas ça pouvait exister !! Et quand Gots aura son nouveau boulot (il a un entretien en ce moment même), elle pourra nous aider ...
Et à part ça elle fait quoi comme métier, ta conseillère ? Ben c'est à se demander ! Je suis partie en claquant la porte !
Mais ça c'est une autre histoire ...

lundi 3 mars 2014

Qui ont pleuré ...


Vendredi en fin de matinée, on s'est absenté.





Lili Coquelicot avait participé toute la semaine à un atelier de magie, et son groupe faisait un petit spectacle. Gots étant en arrêt de travail, il pouvait y assister, et ça, ça faisait très plaisir à Lili !!

Et oui, Gots s'est fait une légère déchirure musculaire à l'épaule. En même temps, je suis étonnée qu'il ne se soit pas fait mal plus souvent depuis qu'il fait ce métier, à force de soulever des bouteilles gaz d'une centaine de kilos, plusieurs fois par semaine, entre autre ...

Nous sommes donc allés voir Lili faire des tours de magie. Pendant ce temps, le facteur est passé à la maison et a laissé un recommandé.

Quand j'ai ouvert la boite aux lettres, et que j'ai vu la lettre, mon estomac s'est noué, vu notre situation financière ...
Gots a pensé que c'était son patron qui a tendance a envoyé des lettres recommandées au moindre problème, au mieux d'en parler en face dans son bureau ...

Bref, on était mal !

Ce qui est dingue, c'est que ça devient compliqué pour comprendre comment récupérer un recommandé !

Tu as un papier collé qui te dit que le facteur repassera demain, même si tu n'es pas là (ah bon, ben à quoi ça sert alors ?!), mais que tu peux aller sur internet pour choisir une date de passage.

Après, en décollant le papier, on voit l'autre papier (celui qu'on détache de l'enveloppe), qui nous dit qu'on pouvait aller le chercher l'après midi même, à la poste d'un village (assez grand pour avoir une vraie poste !) ou le lendemain au relais poste de l'épicerie de notre village !

Comme on voulait savoir, Gots a décidé d'aller à la poste après manger.

Il m'a téléphoné dès qu'il a ouvert l'enveloppe :
"Tu as gagné, tu as réussi. C'est le tribunal d'instance."

J'ai pleuré ... de joie, de soulagement !
(Souvenez-vous, j'avais entamé une démarche pour arrêter le paiement des mensualités de notre crédit immobilier, grâce à un article du code de la consommation.)

Le tribunal d'instance :
"Ordonnons la suspension de l'exécution des obligations de Monsieur et Madame Cyclo pendant un délai de deux ans en suite du prêt qui leur a été consenti par la banque ;

Disons que Monsieur et Madame Cyclo rembourseront les échéances reportées en 24 mensualités à compter du terme contractuel défini dans le contrat de prêt ;

Disons que, durant le délai accordé, les sommes dues au titre des prêts considérés ne produiront pas intérêts ;

Disons n'y avoir lieu à inscription au Fichier des incidents de crédits aux particuliers s'agissant du prêt susvisé."

Voilà, j'ai réussi ...à faire que l'on va se sortir la tête de l'eau, on va pouvoir de nouveau respirer. Depuis des mois, on coulait peu à peu, on vivait en apnée. 

Et j'avoue que j'aurais aimé voir la tête des banquiers en recevant la décision du tribunal ! 
J'ai tenté de négocier, j'ai essayé de trouver une solution pour ne pas en arriver là. Je n'ai jamais reçu de réponse : je les avais prévenu !

J'avoue aussi que j'ai été super malpolie et qu'un chapelet d'injures contre cette put*** de banque est sorti pour exprimer ma joie de les avoir enc*** ! 
Même si tout ça est légal, même si je suis dans mes droits et que je ne les ai pas pris par derrière, sans les prévenir, ils n'ont rien fait pour nous aider.
Je n'dis pas c'que j'pense, mais j'pense c'que je dis.
Quand je vois c'que j'vois, et c'que valent nos vies
Pas si surprenant, qu'on soit malpolis. ..."Allez vous faire... !" (AVF de Stromae)
Cette victoire a un goût de merveilleux, de "je suis capable",  et ça c'est fantastique !!!