lundi 16 novembre 2015

Qui ...




Je n'y arrive pas.






A reprendre le cours de ma vie.
Bien sûr, il a fallu manger, aider pour les devoirs de Lili, et puis faire un peu de ménage.

Mais je n'arrive pas à décrocher des réseaux sociaux.
Je suis constamment en train de lire des textes sur les attentats, les journaux en ligne, regarder les chaines infos.
Pour essayer de comprendre, de trouver une explication, là où il n'y en a pas.
Parce que je n'arrête pas de me dire que c'est impossible.
Que je ne peux rien faire, même cette bougie est ridicule comparée à la situation.
Je ne prie pas mais je n'arrive pas à penser non plus.

Et Lili qui fait preuve d'une froideur qui me sidère et me glace le sang. Comme pour Charlie.
Lui expliquer, des larmes dans les yeux et dans la voix, qu'on ne peut pas rester insensible.
Là encore de l'incompréhension de ma part.

Et retourner au boulot demain, la boule au ventre.
Je bosse depuis une semaine pour un courtier en assurance, et je suis au service mutuelle.
J'effectue les prises en charge hospitalière, entre autre.
J'aimerais pouvoir faire l'huître quelques jours. Juste le temps que ça passe, un peu.

Courage à vous tous

lundi 2 novembre 2015

Qui expliquent la stabilisation, entre autre

Spécial dédicace à Fred Camino




Cela fait un peu plus d’une semaine que j’ai commencé à réviser.






J’avoue que c’est difficile.
Cela fait à peu près 15 ans que j’ai arrêté les études, et “pire” cela fait 12 ans que je prends régulièrement des médicaments pour le trouble bipolaire. Cela n’arrange rien.
Je sais que je n’ai pas fait un mauvais choix, même si j’ai l’impression de participer à une course de fond, dont j’aurais raté le départ !

Mais quand je me suis posée à mon bureau, et que j’ai réfléchi à tout ça, je me suis souvenue d’une phrase qu’un ami m’avait dite : la chance, ça se provoque ! Et, bizarrement j’ai l’impression que c’est ce que je suis en train de faire.

Parce que j’ai senti qu’il se passait quelque chose de nouveau. Enfin ce n’est pas tout à fait exact, c’était plus imperceptible, insaisissable.

Quand on est atteint d’un trouble bipolaire, qu’on arrive à trouver un bon psy et qu’on commence un traitement, on entend parler de stabilisation. C’est un peu comme le Saint Graal : personne ne l’a vu mais tout le monde le cherche !

On sait une chose, il faudra attendre au moins 2 ans. Mais après ... Est ce qu’au bout de 2 ans, il se passe quelque chose, un peu comme une date de péremption mais à l’envers, hop t’es bon à consommer ?

Je ne savais pas. Dès que j’avais un coup de stress, et que je sentais que je n’allais pas bien, je me disais que ce n’était pas encore pour cette fois. Mais en y regardant bien, rien d’alarmant

Je me suis remise à faire des projets professionnels. Pas évident. J’avoue que je pleure encore, parfois, quand je pense au gâchis des années passées. Mon premier essai n’a pas été concluant : Gots a changé de travail et nous avons déménagé.

Ça m’a un peu remué. Tout changement peut être déstabilisant. Cela faisait presque 3 ans que je prenais mon traitement, et je me demandais si j’étais faite pour être stabilisé ! Comme si moi je n’y arriverai pas, comme si je n’y avais pas droit !

Je suis restée assez enfermé, je ne voulais pas sortir. Je me suis recroquevillée, mais des difficultés sont survenues et j’ai réussi à les surmonter.
Alors peu à peu, j’ai compris que tout le monde réagissait de façon différente aux situations stressantes, qu’avoir et montrer ses émotions ne faisaient pas parti de mon trouble mais bien de la vie de chacun. Même si je suis plus sensible que la moyenne !

Je me suis intéressée de plus près au haut potentiel, j’ai repris, un tout petit peu, confiance en moi.
J’ai réussi à recommencer à lire, et j’ai vraiment senti une différence au niveau de mes capacités de concentration et de compréhension : c’était de mieux en mieux ! Je retrouvais mon cerveau d’avant !

Au mois d'août, quand mon psy m’a dit que je ne le verrais plus qu’une fois par an désormais, il m’a signifié que mon trouble était stabilisé.
Et quand j’y repense, je m’aperçois que mon discours sur moi, ma façon de penser, bref beaucoup de choses avait changé lentement, mais sûrement !

Ce dont je suis sure, c’est que j’ai vraiment ressenti une différence au niveau de mes capacités intellectuelles. Je me voyais incapable d’atteindre le meilleur de mes compétences (et j’avais peur de toujours rester un peu en dessous de ce dont je suis vraiment capable). Et puis, il y a eu comme un voile qui s’est déchiré, une brouillard qui s’est levé.

J’ai aussi constaté un truc physique. Je tombais souvent, la plupart du temps en marchant, bêtement. L’impression que mes pieds, mes jambes ne tenaient pas correctement (et ce depuis, bien avant que l’on me diagnostique le trouble bipolaire). Je vais oser le dire, puisque je le pense très fort : je n’étais pas stable ! Et je ne crois pas faire de la psychiatrie de comptoir en faisant ce rapprochement. Cela ne m’est plus arrivé depuis presque un an.
.
La pratique de la photo m’a fait un bien fou. J’ai toujours été très créatrice, mais au même titre que mon cerveau, j’avais l’impression que c’était en sommeil. Cela me rendait vraiment triste. J’avais vraiment beaucoup de mal à me passer de faire quelque chose de mes mains. Le pire c’est que je ne suis même pas très douée, par rapport à d’autres loisirs que je pratique !! Mais c’est peut être pour ça, c’est un nouveau défi, je ne peux que progresser !

Par contre, ça n’a pas résolu mon problème de communication avec les gens que j’aime !
Je n’ai pas changé et pourtant tout a changé ou presque.

dimanche 18 octobre 2015

Qui ont fait un truc bizarre, dingue, débile ou génial (entourez la bonne réponse)






Alors voilà, vous pourrez entourer la bonne réponse dans le titre à la fin de ce billet.




Ces derniers jours ont été chargé.
J’ai donc été dans les Landes, et j’ai mis la maison en vente. J’ai commencé à recevoir des appels de sociétés, qui avaient soi disant des acheteurs, et qui n’attendaient que mon accord pour diffuser mon annonce.
Mon accord et une avance de frais compris entre 500 et 900 € … Bien sur, je me suis fait avoir la première fois, et j’ai écouté le discours de la petite dame en entier. Puisqu’à la base, on t’appâte avec le fait que c’est gratuit et sans commission ! Ben oui parce que ce n’est qu’une avance, un investissement qui vous sera rembourser par l’acheteur …
La dernière, la 6ème en fait, elle s’est fait pourrir. Je n’en pouvais plus ! J’en suis désolée pour elle mais vraiment ça m’a agacé. Surtout quand je lui ai dit direct que je n’avais pas l’argent, elle a continué son argumentaire, et ça, ça m’énerve !

Bref, en même temps, je postulais à des tas d’annonces d’emploi. Au bon d’un moment, j’ai réussi à décrocher un entretien d’embauche.
Bon juste pour un poste de téléconseillère, en intérim mais au moins ce n’était pas pour vendre des assurances, mais pour prendre des commandes pour une grande marque de café (what else ?) ou pour dépanner des utilisateurs d’un robot de cuisine multifonctions (haut de gamme).
Mais je n’ai pas eu le poste. Je pense que je n’ai pas su dire les choses qu’il fallait lors de l’entretien, je n’ai pas su me “vendre”. Cela fait longtemps que je n’avais pas été à un entretien d’embauche, j’étais stressée au possible.

Mais en attendant la réponse, je traînais sur internet, et sur facebook, j’ai vu un post qui disait qu’il cherchait des gens dans l’éducation nationale. J’ai cliqué, et j’ai pu constater que les concours étaient ouverts aussi sans condition de diplôme, mais avec 5 ans d’activités professionnelles en contrat privé.
Alors, après aucune réflexion, ou presque, je me suis inscrite !
A la base, j’aurais bien aimé m’inscrire pour être CPE, mais le concours n’est pas ouvert sans diplôme.
Donc je suis inscrite au troisième concours du CAPES de lettres modernes !!

Je n’ai que 6 mois pour me préparer, cela fait 20 ans que j’ai quitté la fac et je ne suis même pas sortie avec un DEUG, tout ça (et encore plus) sont des raisons valables pour dire que c’est totalement dingue. Mais c’est fait !
Ne pas le tenter serait dommage, et rater la seule chance que j’aurai un jour de devenir prof ! Je crois que je m’en voudrais si je ne la saisissais pas.

Donc, je vais passer les 6 prochains mois enfermée dans les bibliothèques, à bûcher comme je ne l’ai jamais fait auparavant !

Par contre, je ne suis pas contre un peu d’aide ! Je vous mets les liens les descriptifs des épreuves. Si vous (ou autour de vous) pensez avoir des documents qui peuvent m’aider à être plus efficace, plus rapide : je prends !! Vraiment.

lundi 5 octobre 2015

Qui vont faire un "voyage"








Gots est en vacances, 




On avait décidé de faire pleins de trucs que l’on laissait traîner depuis trop longtemps.
Bon j’avoue on a encore pas mal glandouillé pendant les 2 premières semaines. Gots avait besoin de repos (on se trouve les excuses que l’on peut). 
J’ai bien essayé de faire quelques trucs mais il y eu des dommages collatéraux : je me suis fait tomber la table sur le gros orteil (...) et je me suis déplacée le nerf sciatique ! Rien que ça.

N’empêche, il y a un truc que l’on avait prévu, et qu’il faut absolument que je fasse, c’est m’occuper de la maison que nous avons dans les Landes.
Elle est toujours à vendre, et l’on peut dire que l’agence immobilière n’a pas été très réactive sur ce coup.
Nous n’ont plus, remettant toujours à plus tard ce dossier, trouvant toujours les meilleures excuses.
Mais j’ai de bonnes excuses : la distance, et surtout, j’aimerai oublier toute cette partie de ma vie.

Mais il me reste cette maison, comme un boulet attaché à mes pieds, qui me rappelle sans cesse, tous ces mauvais moments.

La famille, les amis nous demandent régulièrement où ça en est. Et à chaque fois que l’on m’en parle, j’ai cette impression que l’on ajoute du gros sel sur une plaie qui n’est pas cicatrisée.

Cette maison est une plaie pour moi. Elle représente ma dépression, mon pêtage de plomb, mon internement en clinique … Et tout ça dans un ordre dont je ne me souviens même pas !

Je ne me souviens pas de moments précis, mais juste cette souffrance  au pire de ma dépression.
Cette impression que si je retourne là bas, je vais retourner dans le gouffre, que je vais devoir affronter quelque chose. Mon passé.

Une plaie au quotidien, au présent, ce sont les soucis financiers, et ma procrastination face à cette situation. Cette incapacité à gérer, à faire face dans certaines circonstances, encore ...

Bien sûr que j’aurais dû m’en occuper avant. Mais comment réussir à faire quelque chose qui vous donne l’impression que vous allez redevenir ce que vous étiez il y a quelques années.
Comme si retourner dans un lieu du passé allait me rendre ma personnalité du passé. Débile ? Oui, mais incontrôlable.

Faire ce voyage me rend malade, symptômes physiques, visibles.
J’ai des crises d’angoisse.
J’ai eu du mal à respirer toute la journée d’hier, les larmes sont souvent venues sans que je puisse les arrêter.
J’ai bien essayé de faire des choses que j’aime, qui me calme, mais c’était impossible. Rien de beau, ni de bon ne pouvait sortir de moi.

Alors voilà je pars demain très tôt, et je rentrerai dans la nuit.
Je pense que j’en aurais pour quelques jours à m’en remettre.

samedi 19 septembre 2015

Qui participent #radioblogueurs2015



Une dernière fois !





J’ai vu, en passant par twitter ou facebook, je ne sais plus qu’on pouvait participer jusqu’à dimanche.
Alors, bouge pas, je vais en profiter !

Il y a toujours pleins de titres que j’ai envie de proposer. J’en ai choisi 5, pour différentes raisons.
En début d’année, j’ai découvert cet artiste, Benjamin Clementine. J’ai toute de suite été fasciné par sa voix.
Quand je l’ai vu, je n’ai pas été insensible à son charme !


Maintenant, une chanson qui m’a accompagné tout l’été. Je connaissais cette chanteuse que de nom, en tant que fille de, même si elle ne le porte pas. Je n’écoutais pas forcément pas ce qu’elle faisait avant.
Mais cet année, les médias ont décidés qu’elle était écoutable par le peuple, et donc nous ont gavé de son titre phare.
J’aime bien, Azia, La vague


Et puis j’ai fait un tour à Emmaüs pour la rentrée. A la base pour trouver une veste en jean à Lili (c’est toujours mieux quand elle a déjà été porté !), et d’autres fringues.
Je n’ai pas pu m’empêcher de passer par le rayon CD. Parce que j’ai un soucis : presque tous mes CDs sont en piteux état.
J’ai voulu les conserver dans une grosse pochette, pour les déplacer plus facilement, et maintenant la plupart ne passent plus correctement … ça me rend furax.
A chaque fois que je peux, j’essaie de me les racheter à moindre coût. Mais souvent j’en achète des nouveaux (enfin des vieux mais que je n’avais !!)

Donc là je me suis retrouvée un Thomas Fersen que j’avais mais qui ne passait plus. J’adore cet album ! En plus j’ai réussi à le faire découvrir à Lili en l’écoutant dans la voiture !


Je me suis trouvée aussi un vieux Mc Solaar. Je n’avais pas de CD de ce monsieur, et je dois dire que cela manquait à ma discographie. Encore quelque chose que j’ai fait découvrir à Lili. Elle a eu du mal eu début (elle aime Maitre Gims Argh ! c’est aussi pour ça que j’ai acheté cet album !), mais maintenant, elle aime bien. Je crois même qu’elle l’a noté sur la fiche qu’elle a rempli pour son cours de musique !!



Et enfin je me suis rachetée un CD de Mano Solo. Un de mes artistes favoris. J’ai presque tous ces CDs et presque tous sont abîmés. Je suis malheureuse. Alors quand je l’ai vu, je n’ai pas résisté ! Bon ce n'est pas son album le plus gai (est ce qu'il en a fait un ?) mais cette chanson est bien dans le ton de l'actualité hélàs ...


Voili voilu ! J’ai compilé tout ce que j’aurais dû faire pendant mes vacances !

jeudi 17 septembre 2015

Qui font leur rentrée

Aucun rapport avec le titre, je fais encore ma crâneuse !!



J’attendais la pluie pour la faire !!








Bon j’ai forcément pleins de trucs à vous raconter depuis le temps que je n’ai pas écrit ici. Parce que oui j’ai une vie passionnante et trépidante !! Même si je n’ai pas interviewé DSK (je l’ai placé : ça va buzzé !!)


Donc je vais lister pour résumer :
  • J’ai gagné le 2ème prix d’un concours photo (Cf photo d'illustration)
  • On a passé quelques jours à Paris. Mais ça, ça mérite un billet. Ou pas.
  • J’ai eu une grande nouvelle : je n’irai voir mon psy qu’une fois par an désormais. Les conséquences, mes pensées face à ça, il faudrait que j’en parle …
  • Je cherche du boulot, je postule un peu partout. Parce qu’àprès une discussion avec Gots, ce que je prenais pour de l’instabilité, lui m’a expliqué que tant que je ne savais pas vraiment ce que je voulais faire, je pouvais bien enchaîner les CDD pour “essayer” et voir si j’aimais. De toute façon, on reste dans un pays qui ne prend en compte que les diplômes alors que j’ai des compétences … Alors je ne suis pas sure d’arriver à mes fins ! Mais en attendant ça m’occupe !
  • J’ai pleins d’idées de billets pour ce blog. J’espère pouvoir apprendre la technique pour les faire.
  • J’ai découvert qu’il existait des calculs autres que mathématiques et rénaux, ils sont hépatiques : ben comme les autres, ils font mal !!


Mais surtout j’ai eu une rentrée mouvementée ! Ben oui, je fais rarement les choses comme tout le monde.
J’ai bien essayé de parler à la Nouvelle République d’une partie du problème, mais ça n’a pas eu l’air de les intéresser (mais heureusement les blogs ne sont pas morts !!)

Je dois dire que nous vivons au bord d’une route nationale,  et que lorsqu’on fait ce choix, il y a des raisons.
L’arrêt de bus en face de chez nous en est une, et nous avions fait attention que ce fameux bus desserve bien le collège de Lili.

L’an dernier je vous ai déjà parlé de mon problème de bus. Si vous n’avez pas suivi, c’est ici.
Donc, j’avais réussi, après une bataille acharnée (comme deux chameaux qui se battent pour un verre d’eau), à ce que le bus s’arrêtent toutes les fois où je le lui demandais !


Cet année, je reçois un sms de la part des transports 41, qui me signale des changements, je prends un peu peur.
Alors ils ont eu une idée : ils ont mis en place des systèmes de navettes à partir du pôle d’échange scolaire (en gros c’est un peu la gare centrale des bus)
Comme ils ont dû constater (je suppose, hein) que leur bus sont majoritairement utilisés par des lycéens, et qu’ils descendent au pôle (puisqu’il y a de nombreux établissements scolaires autour), ils décident que tous les bus ont pour terminus le pôle.
Après pour aller dans le centre ville, vous devez prendre une navette (et pareil pour le retour : navette puis bus). Je me dis que ça ne m’arrange pas du tout. Le collège de Lili est en centre ville.


Il va falloir que je refasse un aller-retour avec Lili pour la rassurer, lui montrer comment ça va se passer, les quais d’arrivée et de départ. Donc j’étais bonne pour me retrouver parmi pleins de lycéens plus ou moins boutonneux, plus ou moins réveillés, qui aiment tellement leurs sacs qui leur réservent le siège à côté d’eux et qui se recoiffent dans la vitre de leur portable.

Je cherche les arguments pour ce système de navette, et je me dis qu’ils n’ont pas tord. Je sais que Lili se retrouvait souvent seule, après le pôle, pour aller au centre ville.
Ils vont donc faire descendre tout le monde, et regrouper le peu qui vont au centre ville, dans un mini bus 
Pourquoi je pense à un mini bus ? Parce que suffixe -ette de navette : Suffixe utilisé pour former des noms en rapport avec une forme plus petite d'un objet.
Cela fera moins de gros bus dans le centre, donc plus pratique pour circuler aux heures de pointe (l’an dernier deux bus se sont quand même rentrés dedans, de front !), et puis moins de pollution.


Je suis plutôt pour, à la base. Quitte à ce que ma fille face un changement, attende deux fois plus (vous avez la météo ?), avec un sac qui fait parfois 10 kg, autant que je trouve des arguments pour la convaincre !


Mais j’ai pu constater qu’il n’en ai rien. Ils font bien descendre tout le monde. Mais pas de navette : ce sont des bus normaux !
Mes arguments tombent à l’eau ! En aucune façon, cela va désengorger la circulation et réduire la pollution !
Je ne vois pas l’intérêt ! Si les transports 41 peuvent m’expliquer …


Et bien entendu, comme ça ne suffisait pas, Gots a choisi le jour de la rentrée pour faire un malaise au boulot ! Quand je suis allée le chercher, j’ai préféré faire venir les pompiers qui l’ont emmené aux Urgences.
Pendant ce temps, j’emmenais Lili au collège pour son premier jour de 5ème, puis je retournais à l’hôpital chercher Gots pour découvrir qu’il ne lui avait rien trouvé de particulier !


Bon en fait, cela faisait des semaines qu’il couvait quelque chose. A force de ne pas se soigner, il est tombé de fatigue. Et avec un médecin un peu plus compétent, on a découvert qu’il avait quand même quelques soucis d’estomac …


Voilà, après quelques semaines de rodage, on a repris le rythme. Donc j’espère pouvoir le reprendre aussi sur ce blog.

samedi 12 septembre 2015

Qui se marrent jaune



Bon je vous raconterai ma rentrée plus tard, c’est en préparation.






Mais là, j’ai vu un truc qui m’a fait marré, un peu jaune j’avoue.
J’aurais pu vous parler de toute l’actualité, et de la réaction de ces gens bien pensants qui s’aperçoivent qu’il y a des SDF.



N’empêche, j’ai plutôt envie de rire. En ces temps, ça fera du bien.
Vous avez vu que le groupe Téléphone s’est reformé pour un concert ?
J’ai trouvé génial, et je suis super déçue de ne pas avoir eu la possibilité d’y aller. Vous pensez, c’est toute ma jeunesse.
Et c’est encore un groupe dont j’ai toutes les cassettes (oui, oui, vous avez bien lu !!), et que j’écoute régulièrement.
Bon j’ai maintenant d’autres supports un peu plus modernes pour les écouter.

Bref, j’ai regardé la vidéo d’une de leur chanson de leur concert, et j’étais dégoûtée !

Non mais regardez les !! Tous ces anciens révoltés de la société qui filment avec leur Téléphone dernier cri …
Parce que pour moi, écouter Téléphone, et les autres, cela signifie quelque chose.

Morte de rire !! Ils ne peuvent même pas pogoter …
Ils sont là, ils assistent à un concert, que l’on peut qualifier de mythique, et ils en profitent comment ?
En essayant de ne pas casser leur précieux dans un concert de rock …

En même temps, quand on lit l’article du Monde sur certains membres du groupe, l’esprit rebelle n’est plus ce qu’il était …

dimanche 21 juin 2015

Qui participent #radioblogueurs2015




Ah, ah !! Enfin !!




Ben oui, ça fait des jours que je vois les billets de certains qui poussent là et là !! C'est de la triche ! C'est aujourd'hui que ça commence.
Bref, cela fait quand même des jours que je me pose la question existentielle : qu'est ce que je vais proposer cette année ?
Le choix est toujours cornélien.
J'écoute beaucoup de musique, de tout et n'importe quoi. La radio, mes vieux CD (qui passent de moins en moins bien ... ce qui me rend furax et triste à la fois), sur Deezer.

Mais Lili Coquelicot a elle aussi son poste, et parfois, même si elle l'écoute dans sa chambre, on a le droit à des trucs pas forcément de notre goût ...

Comme ça par exemple !! Si, si !!


Elle adore Louane aussi ça en ce moment ! (J'ai cru comprendre qu'un garçon de sa classe adorait aussi ... Mais il parait "qu'il est trop petit de toute façon" !!) 


C'est dur parfois d'avoir une ado à la maison !!

Mais ce qui est rigolo, c'est qu'elle écoute aussi des choses que l'on aime. 
Elle a cette contradiction d'aimer certains chanteurs de sa génération mais aussi ceux que nous lui avons fait découvrir. 
C'est pourquoi j'ai choisi une chanteuse que l'on aime tous à la maison. Il a été difficile de choisir une chanson parmi tout son répertoire mais bon voici Juliette (et François Morel) avec "Mémère dans les orties" :


Voilà ! Je vous rappelle les règles (piquées chez Amy)

C’est quoi déjà la radio de l’été des blogueurs ?
La radio de l’été des blogueurs est une chaîne de blogs qui dure le temps de l’été (plus précisément du 21 juin au 21 septembre) son principe est simple, vous publiez un billet sur votre blog avec à l’intérieur
  • Un morceau musical qui a accompagné, accompagne ou accompagnera votre été (vous pouvez choisir toutes les formes de musique et tous les styles musicaux.)
  • Un texte qui présente (au choix) le pourquoi de votre choix, l’artiste, ou les circonstances qui vous ont fait choisir la chanson.
  • Comme dans n’importe quelle chaîne de blog, vous pouvez inviter d’autres blogueurs à prendre votre suite en les citant .
Pourquoi participer ?
  • Tout d’abord (et surtout) pour le plaisir de partager avec vos lecteurs un billet qui sort des thématiques habituelles de votre site.
  • Pour participer à un projet collectif et découvrir (ou redécouvrir) des musiciens et des mélodies
  • Mais aussi pour tisser des liens, rencontrer de nouveaux blogueurs et de nouveaux lecteurs, et faire découvrir votre blog et des blogs que vous appréciez à des visiteurs qui ne les connaissent peut-être pas encore.
Je ne tague personne, j'ai bien l'impression que c'est déjà bien parti !!