jeudi 21 juillet 2016

Qui podcastent






J'écoute pas mal la radio.







Enfin comme je n'ai pas le temps, je podcaste, en vue d'une balado-diffusion !

J'ai téléchargé l'application de Radio France, et j'ai mes émissions préférées qui se synchronisent automatiquement, et les autres.

Le pire est que je les écoute souvent pour m'endormir, ce qui signifie que je n'entends pas toujours pas la fin !

Parmi mes préférées, il y a "ça ne peut pas faire de mal" avec Guillaume Gallienne, et la prochaine fois je vous le chanterai, entre autre.

Et j'ai appris, avec beaucoup de tristesse, que France Inter, avait décidé d'arrêter l'émission. Je voulais donc vous faire partager pourquoi j'aime cette émission.
Bien entendu parce qu'elle est intelligente, parce que j'adore la voix de Philippe Meyer, surtout parce qu'on apprend des choses et parce qu'on découvre des musiques et des chansons.

Au début de chaque émission, il y a la chanson "on". Et pour la radio des blogueurs, (je répète pas les règles, tu les connais, sinon elles sont ici) et pour rendre un dernier hommage à cette chouette émission, je vous propose une des chansons "on" 

Voici la complainte du goéland, sous-titré : Ah ! si j'avais des plumes au "cul" d'Eddy Pascal




samedi 16 juillet 2016

Qui n'y pensaient pas




Encore une fois, en me levant j’apprends qu’il y a eu des morts en France.







A chaque fois, jusqu’à maintenant, j’avais allumé ma télé, j’avais suivi les infos.
Je m’étais repu de réseaux sociaux, à ne plus pouvoir m’en détacher.
J’avais partagée ma peine et ma douleur sur mes mêmes réseaux. En pensant que ça m’aiderait à aller mieux

Et surtout, j’avais cherché à savoir si les miens avaient été touché, de près ou de loin par ses tragédies.

Aujourd’hui, j’ai dit stop. Je ne me fais pas avoir. J’ai de la peine, toujours, mais je ne veux plus la vivre en direct.
J’ai éteint ma télé, j’ai écouté une fois les infos à la radio, et je n’ai pas été voir les réseaux sociaux.

J’étais persuadée de pouvoir me protéger un peu. Et puis en rentrant d’un bon moment passé entre amis, j’ai ouvert mon facebook, et je suis tombée sur un article du berry républicain.
Je ne pensais pas que c’était possible, que je puisse connaître quelqu’un de ce côté là du pays.

Je ne le connaissais pas vraiment, on ne s’était jamais vraiment parlé. Il était un peu plus vieux que moi, dans le même collège.
Mais je me souviens de lui : David Bonnet.
Sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

vendredi 8 juillet 2016

Ah, Ah, Ah, Ah (me demander pas pourquoi, j'avais envie !)

Comme il le faut, et parce qu'on me l'a gentiment demandé (bon et aussi parce que j'aime ça !), me voilà revenue pour participer à la radio des blogueurs 2016 !!


Je sors de mon hibernation, et ça  tombe bien, c'est dans le thème de mon choix de chanson. Et je vais tenter de ne pas y retourner juste après ce billet !!

Cette année, en tout cas, pour ma première participation (parce qu'il y en aura d'autre, soyez en surs !), ce n'est pas vraiment un souvenir, mais plus un sentiment que j'aimerai vous faire vivre.
Le sentiment, partagé par Gots, que tout parent indigne (mais fier de l'être) éprouve quand leur fille de 12 ans s'en va en vacances avec les aïeux !! 
Ce que nous avons (enfin !) pu ressentir hier soir ...
Et en même temps, je pense que vous allez me haïr, parce que c'est le genre de chanson qui "reste" ! 
Vous pourrez toujours essayer de faire le tour du village et manger une demi pintade pour que ça passe, mais il parait qu'il faut chanter franchement,  donc si vous le faites, filmez qu'on rigole !!



Et je désigne Homer 


Donc pour tout faire dans les règles, les voici les règles :

1/ tu choisi une chanson, une musique une reprise, qui accompagne ton été, ou qui a accompagné ton été il y a quelque années, ou qui accompagnera un été futur (quand il se décidera à arriver)

2/ Tu fais un billet sur ton blog et dans ce billet tu indique:
  • La vidéo Youtube (ou un lien vers la vidéo youtube) de ta chanson de l'été
  • Si tu veux (c'est mieux) tu raconte pourquoi c'est ta chanson de l'été, tu peux parler de la chanson partager un anecdote qui fait le lien entre toi et la chanson.
  • Tu désigne 1 ou deux blogueuses ou blogueurs (ou plus ou moins, c'est toi qui vois) que tu voudrais voir prendre ta suite dans la chaine.de blogueur
  • Tu rappelle cette règle
  • et tu fais un lien sur ce billet.
3/ tu préviens tout le monde

Voili, voilu, à vous de jouer !